•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un centre de santé francophone pour le Témiscamingue ontarien depuis 25 ans

Un bâtiment avec une affiche indiquant «Le centre de santé communautaire du Témiskaming».

Le Centre de santé communautaire du Témiskaming soigne les francophones du Témiscamingue ontarien depuis 25 ans.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

Le Centre de santé communautaire du Témiskaming, en Ontario, offre des services à la population francophone depuis maintenant 25 ans. L’organisme a pris forme à New Liskeard, il y a un quart de siècle, pour répondre aux besoins des francophones qui représentent 23 % de la population. Depuis, quatre autres points de services ont été aménagés dans le district de Témiskaming.

Plus d’une quarantaine d’organismes offrent des services pour les francophones dans le district de Témiskaming.

Selon le plus récent recensement de Statistiques Canada (2016), la population de ce secteur est évaluée à plus de 32 000 personnes, dont 7300 parlent français.

C’est d’ailleurs la forte présence des francophones sur le territoire qui a fait émerger un Centre de santé communautaire, en 1995.

Une femme sourit à la caméra devant un mur où on a peint une murale.

Jocelyne Maxwell, directrice générale Centre de santé communautaire du Témiskaming

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Une étude a été faite au début des années 1990. Elle a démontré que les francophones de la région avaient beaucoup plus de difficulté à avoir accès à des services de santé en français, raconte la directrice du CSCT, Jocelyne Maxwell.

Répondre aux besoins du milieu

En 25 ans, l’équipe du Centre de santé est passée de 10 à 50 personnes; son financement, d’un demi-million à 5 millions de dollars par année.

Plusieurs services y sont offerts, dont des soins de santé primaire et communautaire et la prévention des maladies. Sur place, il y a des médecins consultants, des spécialistes et des infirmières praticiennes.

Vraiment, il faut dire que ce sont les communautés et la clientèle qui définissent la programmation au centre de santé. Les services et les programmes sont offerts selon les besoins de ces communautés, explique sa directrice générale, Jocelyne Maxwell.

Les impacts du centre de santé sur la communauté

L’Association canadienne-française de l’Ontario à Témiskaming (ACFO) reconnaît que l’organisme joue un rôle primordial pour la communauté francophone.

Un homme pose devant un drapeau de l'Ontario francophone.

Jean-Claude Carrière, agent de développement de l'Association canadienne-française de l'Ontario à Témiskaming

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Il y a des gens qui sont venus s’établir au Témiskaming pour travailler au centre de santé et on a gardé des jeunes dans notre région à cause de ça. On oublie souvent de le mentionner, précise l’agent de développement à l’ACFO, Jean-Claude Carrière.

Tout ça a fait qu'on a amené d'autres personnes ici, qu'il y a eu une rétention, donc notre francophonie est plus forte, ajoute-t-il.

30 000 rencontres individuelles sont réalisées annuellement au Centre de santé communautaire du Témiskaming qui, devant la pénurie de spécialistes, a aussi ouvert ses services à la population anglophone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Établissement de santé