•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ourse polaire hébergée à Cochrane, anciennement de l’Aquarium de Québec, est décédée

Trois personnes devant un enclos contenant deux ours polaires.

Les ours polaires Eddy et Taïga à l'Habitat de l'ours polaire de Cochrane.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada

Un ours est décédé soudainement à l’Habitat de l’ours polaire de Cochrane. Il s’agit de Taïga, une femelle que l’Aquarium de Québec avait confié temporairement à l'Habitat.

Taïga vivait à l’Habitat de l’ours polaire de Cochrane depuis 11 mois, en compagnie d'Eddy, pendant des travaux leur enclos à Québec.

L’annonce du décès a été faite par la Ville de Cochrane, l’Habitat de l’ours polaire et l’Aquarium de Québec.

Selon le maire de Cochrane, Denis Clément, les employés du centre ont trouvé le mammifère inanimé mardi matin. On ne connaît pas la cause du décès pour le moment.

On est très triste, on est sous le choc un peu [...], surtout les employés qui travaillaient avec Taïga depuis 11 mois.

Denis Clément, maire de Cochrane

Selon Simon Boivin, responsable des relations avec les médias de l'Aquarium de Québec, l'état de Taïga était inhabituel depuis deux semaines.

Elle présentait des symptômes atypiques, dont des tremblements, un manque d’appétit et de la lassitude.

On avait des rapports toutes les heures. On était encouragé, car elle répondait bien au traitement d'antibiotiques, affirme M. Boivin. Par contre, on a appris qu'hier matin qu'elle s'était couchée, elle a eu un épisode de vomissements et elle était décédée dans les minutes suivantes.

Un ours polaire au bord d'un lac.

Taïga, née au Zoo de Saint-Félicien, était âgée de 10 ans. Elle a vécu à l'Aquarium de Québec de septembre 2011 à février 2019.

Photo : Heather Brouwer

La dépouille a été transportée à Saint-Hyacinthe pour une nécropsie, dans le but de comprendre ce qui s'est passé.

Nous avons le cœur brisé, affirme, dans un communiqué, Jean-Paul Bradette, le président du conseil d’administration de l’Habitat de l’ours polaire.

Non seulement Taïga a joué un rôle essentiel dans nos efforts de recherche et de conservation, mais elle a également touché la vie des employés, des bénévoles et des visiteurs. Elle manquera beaucoup aux gens de l’Habitat et de l’Aquarium de Québec, ajoute-t-il.

Nous sommes toujours très attachés à Taïga, qui a procuré des moments magiques tant à nos visiteurs qu'à l'équipe qui s'est occupée d'elle pendant toutes ces années, a déclaré Elizabeth Tessier, directrice de l'Aquarium du Québec.

Nous avons été extrêmement satisfaits des soins que lui a prodigués le personnel de l'Habitat. Nous sommes aussi attristés qu'eux par cette nouvelle

Elizabeth Tessier, directrice de l'Aquarium du Québec.

Elle avait récemment fait les manchettes en tant que toute première femelle potentiellement enceinte en captivité à créer son propre repaire.

L'Habitat de l'ours polaire de Cochrane compte par ailleurs trois ours « permanents » : Henry, Ganuk et Inukshuk.

Ne plus favoriser la procréation d'ours blancs dans les zoos

Taïga avait été échangée au Zoo de Toronto en novembre dernier et ne serait donc pas retournée à Québec, explique Simon Boivin.

Taïga devait aller rejoindre deux autres femelles à Toronto, en échange de leurs ours mâles, qui accompagneront Eddy lors de son retour à Québec.

Selon M. Boivin, l'objectif de l'échange était de respecter une recommandation du Programme américain pour les espèces menacées, qui souhaite que soit limitée la reproduction à l'intérieur des institutions zoologiques, car il y a beaucoup d'ours blancs orphelins qui sont recueillis dans le contexte des changements climatiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Animaux