•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une enquête au sein de la police après un présumé cas de profilage racial à Halifax

L'écusson des policiers d'Halifax, sur la manche d'un policier.

Insigne de la Police régionale d'Halifax.

Photo : Radio-Canada / CBC/Robert Short

La Presse canadienne

L'organisme indépendant de surveillance de la police en Nouvelle-Écosse enquêtera sur l'arrestation récente d'une femme qui affirme avoir été victime de profilage racial.

Santina Rao a été arrêtée la semaine dernière alors qu'elle faisait ses courses dans un Walmart d'Halifax.

La femme de 23 ans a déclaré à plusieurs médias qu'elle avait été accusée par des policiers d'avoir volé des articles dans le magasin le 15 janvier. Une vidéo de l'incident captée sur un téléphone portable montre des policiers qui tentent de maîtriser Mme Rao au sol alors que celle-ci se débat.

Santina Rao estime avoir été la cible de profilage racial. Elle a affirmé qu'elle avait tenté de montrer ses reçus de caisse aux policiers et qu'elle avait accepté d'être fouillée.

L'Équipe d'intervention en cas d'incidents graves de la Nouvelle-Écosse a confirmé que Mme Rao avait été blessée lors de l'arrestation, et affirme qu'il s'agit de la principale raison pour laquelle une enquête a été ouverte.

La « police des polices » en Nouvelle-Écosse a pour mandat d'enquêter sur les actions de la police qui peuvent avoir entraîné des blessures graves ou la mort, ou lorsque ces actions peuvent susciter un intérêt public important.

Les enquêteurs demandent à toute personne ayant été témoin de l'incident de les contacter.

L'Équipe d'intervention en cas d'incidents graves est tenue de déposer un rapport public sur toute enquête qu'elle mène.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Justice