•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : 5 personnes de retour de Chine sous surveillance au Québec

Horacio Arruda, directeur national de santé publique du Québec.

Le Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique du Québec, a tenu un point de presse mercredi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Direction de la santé publique du Québec demeure vigilante, mais ne cède pas à la panique, a affirmé le Dr Horacio Arruda au sujet de l'éclosion du coronavirus en Chine. Cinq personnes dans la province sont évaluées, mais il ne s’agit pas de cas, a-t-il assuré.

En point de presse mercredi, le directeur national de santé publique du Québec a précisé que les résultats des tests de laboratoire d'une sixième personne se sont révélés négatifs.

Il est normal d'être très alerte et de faciliter le diagnostic de cas, a-t-il précisé, ajoutant que ce sont des personnes vivant dans les régions de Montréal et de Québec qui ont visité la Chine.

La majorité des cas vont être négatifs, mais on préfère pécher par excès [plutôt] que de laisser un cas se promener dans la communauté.

Horacio Arruda, directeur national de santé publique du Québec

Le monde entier a appris de la crise du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), selon Horacio Arruda. On a un meilleur processus de détection cette fois-ci, a-t-il dit. En 2002 et 2003, ce virus avait fait 774 morts dans le monde, selon l'OMS.

À ce jour, le nouveau coronavirus a fait 17 morts en Chine et a atteint des centaines de personnes.

Pour le Québec, que [la situation] soit déclarée urgence internationale ou pas, et compte tenu du fait qu’on pourrait avoir des voyageurs de Chine, nous agissons exactement comme s’il s’agissait d’une urgence internationale, a-t-il dit.

Loin de qualifier la situation d'épidémique au Québec, le directeur national de santé publique admet qu'il faut faire preuve de vigilance. Si les niveaux de risque venaient à changer au Québec, la population en serait avisée, a-t-il assuré.

Aux Québécois qui doivent se rendre en Chine et en l’absence d’avis de Santé Canada concernant ce pays, le Dr Arruda leur demande de se montrer prudents. Il conseiller d'éviter les marchés d’oiseaux et de poissons ainsi que les rassemblements. Il recommande également les mesures d’hygiène, comme le lavage des mains.

Les agences de santé publique au Canada ont déjà fait savoir qu’elles se préparaient à mettre en place des mesures pour lutter contre la maladie virale. Mardi, un premier cas a été rapporté en Amérique du Nord, dans l'État de Washington.

Le risque de contracter le coronavirus demeure toutefois faible pour les Canadiens, a rappelé mercredi la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique