•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada se prépare à l'arrivée éventuelle du coronavirus

Plan rapproché de la Dre Tam.

La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, note que le risque de contracter le coronavirus demeure faible pour les Canadiens.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

La Presse canadienne

Les agences de santé publique au Canada se préparent déjà à lutter contre la nouvelle maladie virale qui a fait plusieurs morts en Chine et infecté des centaines de personnes.

Les agences de santé publique affirment qu'elles attendent les instructions de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a réuni un groupe d'experts indépendants, mercredi, pour déterminer si l'éclosion doit être déclarée « urgence de santé publique de portée internationale », car le coronavirus est apparu dans d'autres pays. De telles urgences mondiales avaient été déclarées par le passé pour le virus de l'Ebola en Afrique et le virus Zika dans les Amériques.

La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, précise toutefois que le risque de contracter le nouveau coronavirus demeure faible pour les Canadiens.

Le médecin-hygiéniste en chef de l'Ontario, David Williams, affirme que le pays est bien mieux placé pour réagir à l'éclosion qu'il y a 17 ans, lorsque le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) avait fait plus de 900 morts dans le monde, dont 44 au Canada, dans la grande région de Toronto.

Le Dr Williams explique que les chercheurs ont déjà identifié le nouveau coronavirus et qu'une méthode pour le tester est déjà utilisée, ce qui n'était pas le cas pour les premiers stades de l'épidémie de SRAS en 2002.

Il rappelle que le personnel de première ligne dans les hôpitaux et les cliniques demande déjà à ceux qui présentent des symptômes grippaux leurs antécédents de voyage pour mieux diagnostiquer et suivre la trace du nouveau virus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !