•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’entente de financement de l’Université de l’Ontario français signée

Une salle avec une affiche.

Des locaux de l'Université de l'Ontario français

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après une série de va-et-vient entre les gouvernements provincial et fédéral, l’entente permettant de financer l’Université de l’Ontario français (UOF) a finalement été ratifiée par les gouvernements de l'Ontario et du Canada.

L’entente qualifiée d’historique par la ministre Mélanie Joly confirme le financement de 126 millions de dollars pour les 8 premières années de l’Université, une facture qui sera séparée à 50 % entre les deux ordres de gouvernement.

Ottawa s’engage donc à verser 63 millions de dollars pour la réalisation du projet lors des quatre premières années de fonctionnement de l’Université, l’Ontario paiera sa part lors des années suivantes.

La ministre des Transports et responsable du dossier, Caroline Mulroney, a répété que la signature de l'entente signifiait que le processus de création de l'UOF était bien en route.

On est encore plus près du jour où les élèves francophones vont pouvoir fréquenter l'Université de l'Ontario français.

Caroline Mulroney, ministre responsable du dossier de l'UOF

La ministre Mulroney a dit avoir bon espoir que le projet se concrétise à temps pour la rentrée de septembre 2021.

Des réactions positives

Le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), Carol Jolin, a salué la signature de l’entente, soulignant que les deux ordres de gouvernement respectent leur engagement.

Le président de l'AFO a aussi félicité la communauté franco-ontarienne pour ses efforts : elle a su se mobiliser et [...] n’a jamais perdu espoir dans le dossier.

Le maire de Toronto, John Tory, rappelle qu'il soutient depuis longtemps le projet. En tant que maire, je suis fier que Toronto accueille la première université de langue française, par et pour les Franco-Ontariens, a-t-il écrit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique provinciale