•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De la bande dessinée grand format au Centre d’exposition d’Amos

Une salle dans un musée avec de grandes peintures illuminées sur des murs et sur des panneaux.

Les oeuvres de Paul Abraham, des peintures de bande dessinées en grand format, au Centre d'exposition d'Amos.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté de Paul Abraham

Marc-Olivier Thibault

Le Centre d’exposition d’Amos propose une installation de grande qualité signée par l’artiste Paul Abraham. Son contenu? Des peintures de bandes dessinées de très grand format.

Depuis maintenant 20 ans, Paul Abraham produit des oeuvres inspirées par le pop art et le graphisme.

Avant, j’étais en publicité et en graphisme, raconte-t-il. Plus jeune, j’ai fait de la bande dessinée, mais beaucoup, beaucoup plus jeune (rires). J’ai été beaucoup influencé par le cinéma de Fellini, les westerns spaghettis et le cirque aussi.

Les oeuvres de Paul Abraham sont vives, colorées et vitaminées.

J’ai toujours adoré le pop art. Pour moi Andy Warhol et les autres sont des artistes qui m'ont fasciné comme jeune étudiant.

L'artiste Paul Abraham

J'ai toujours été attiré par la culture pop américaine, se souvient-il.

Les tableaux que propose Abraham nous font sentir comme si l’on regardait une image saisie en plein mouvement, nous laissant imaginer ce qu’il y a avant et après. Le style de la bande dessinée permet cette approche narrative grâce à son côté simplificateur, qui synthétise plusieurs actions en une image.

L’artiste se permet d’aller dans les clichés de la BD comme la cowgirl ou le super héros, car derrière ces dessins, qui pourraient être perçus comme enfantins, se cache une réelle critique sociale. Par exemple, il y a un Superman qui est en train de tomber [dans le vide], mentionne-t-il. Ça représente la chute de l’empire américain.

L’exposition Il était une fois est présentée au Centre d’exposition d’Amos jusqu’au 15 mars 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Arts visuels