•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Licenciements à l'Agence de réglementation de l'énergie de l'Alberta

Un gros plan sur une affiche métallique où est inscrit : « Alberta Energy Regulator ».

Même si cela risque d'entraîner de nombreuses pertes d'emploi, l'AER se dit persuadée que sa nouvelle structure améliorera son efficacité.

Photo :  CBC / Kyle Bakx

Radio-Canada

Des douzaines de personnes travaillant au sein de l'Agence de réglementation de l'énergie de l'Alberta (AER) ont été licenciées et d'autres mises à pied devraient survenir au cours des prochaines semaines, a annoncé cette dernière.

Le président par intérim, Gordon Lambert, a annoncé mardi vouloir réorganiser l’AER pour lui permettre de devenir plus efficace, plus résistante et mieux placée pour accomplir son mandat à l’aide d’une structure simplifiée.

C’est une période difficile pour les employés. Nous offrons des ressources autant pour ceux qui partent que pour ceux qui demeurent au sein de l’agence, assure Gordon Lambert.

La porte-parole de l’AER, Cara Tobin, confirme que des dizaines de postes ont été supprimées et que d'autres le seront d’ici la fin du mois de février.

En octobre, l’AER comptait un peu moins de 1160 postes à temps plein, mais de nouveaux documents indiquent que ce nombre s'élèvera à environ 970. Environ 200 postes seraient donc en voie de disparaître.

L’Agence de réglementation de l'énergie de l'Alberta est chargée de superviser le secteur de l’énergie de l’Alberta et d’assurer le développement de l’industrie énergétique de manière sécuritaire et respectueuse de l’environnement.

En novembre, le vérificateur général avait relevé des irrégularités dans la gestion des fonds de l’agence et souligné plusieurs malversations après qu’une enquête eut été menée par trois organismes de surveillance pour étudier sa mauvaise gestion des fonds publics.

La province avait d’ailleurs démis le conseil d’administration de l’AER et réduit son budget de 22 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique provinciale