•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un début de saison sans problème pour les brise-glaces du Saint-Laurent

Le bateau port de Matane

Le brise-glace Martha L. Black

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis_Rad

Radio-Canada

Les conditions météorologiques sont clémentes depuis le début de l'hiver sur le Saint-Laurent. Le déglaçage des voies navigables, dont est responsable la Garde côtière canadienne, en est facilité.

Dans la dernière semaine, les températures froides et les vents du nord ont toutefois mené à l'accumulation de glace du côté sud de l'estuaire du Saint-Laurent, comme l'explique le surintendant au programme de déglaçage de la Garde côtière, Stacy Dufour.

La glace s'est plus tassée sur la Rive-Sud, donc présentement on favorise les transits un peu plus au milieu de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent pour être à l'extérieur de ces conditions de glace, explique le surintendant.

Le brise-glace Pierre Radisson est disponible et prêt à assister les navires si cela devient nécessaire, explique le port-parole de la Garde côtière.

Recours à des entreprises privées

À l’approche de la pêche aux crabes, la Garde côtière canadienne confirme son intention de recourir à des entreprises privées pour l'aider dans ses opérations de déglaçage des ports de pêche.

La présence de glace dans les ports du Nouveau-Brunswick retarde fréquemment le début de la pêche au crabe des neiges en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

L'an dernier, le brise-glace de la Garde-Côtière ne fournissait pas à la demande, en raison des inondations au Québec.

Les crabiers acadiens avaient dès lors proposé que l'entreprise privée vienne à la rescousse pour permettre le départ des pêcheurs plus tôt en avril.

Des discussions sont en cours avec des fournisseurs privés pour de telles opérations, au printemps, confirme Stacy Dufour.

Écouter les ports du Nouveau-Brunswick c’est la responsabilité de la région atlantique. Cependant, oui il y a eu des discussions d’entreprise avec certains fournisseurs privés pour le déglaçage des ports de pêche au printemps, soutient M. Dufour.

Par ailleurs, le porte-parole ajoute que la présence de l'aéroglisseur de la Garde côtière est prévue encore cette année pour prévenir les inondations printanières, dans le secteur de Matapédia.

Avec les informations de Djavan Habel-Thurton et de Sylvie Aubut

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Transports