•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

État d'urgence à Saint-Jean : la vie reprend tranquillement son cours

Les employés de la Ville enlèvent la neige avec leur machinerie.

Les opérations de déneigement se poursuivent mercredi à Saint-Jean.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

L'état d'urgence est maintenu mercredi pour une sixième journée consécutive à Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador. La ville et les communautés avoisinantes commencent à voir certaines restrictions être levées et peuvent désormais se déplacer plus librement.

L'aéroport international de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, reprenait ses activités mercredi à compter de 5 h.

L'administration de l'aéroport annonçait qu'en raison des récents retards causés par le mauvais temps, des vols supplémentaires seraient ajoutés aujourd'hui. Elle demande aux gens qui se rendent à l'aéroport d'arriver suffisamment tôt.

La Municipalité ajoutait que les passagers se rendant à l'aéroport sont priés de conduire prudemment, de faire du covoiturage ou de prendre un taxi si possible afin de réduire la circulation sur les routes, car les équipes travaillent avec diligence pour dégager les rues de la ville.

Un homme barbu.

Peter Avery, président-directeur général de l’administration aéroportuaire de Saint-Jean

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Peter Avery, le président-directeur général de l’administration aéroportuaire, estime que l'aéroport devrait accueillir aujourd'hui quelques milliers de passagers, [en comptant] les arrivées et les départs. Il explique que son équipe a travaillé d'arrache-pied afin de garder les lieux le plus accessibles possible en vue de la levée de l'état d'urgence et de la reprise du trafic aérien.

L'aéroport était ouvert depuis dimanche pour des vols militaires et des urgences de santé publique.

Un retour à la normale attendu

Toutes les écoles francophones et anglophones de la région métropolitaine de Saint-Jean demeurent fermées pour le reste de la semaine. La plupart des cliniques médicales sont désormais ouvertes. Les pharmacies, épiceries, stations-service et dépanneurs pourront quant à eux ouvrir pour une période de huit heures durant la journée.

À compter de minuit mardi soir, les compagnies de taxi et de livraison de mazout étaient autorisées à reprendre leurs activités.

La priorité mercredi était d'accélérer le déneigement afin de rendre les routes plus accessibles en vue d'une prochaine tempête. On est en janvier, après tout, a affirmé le premier ministre Dwight Ball.

Il pourrait encore être question de plusieurs jours, ou même de semaines, avant un retour à la normale pour la ville, a-t-il déclaré.

L'état d'urgence en vigueur empêche toujours plusieurs commerces d'ouvrir leurs portes. Le maire de Saint-Jean, Danny Breen, estime que les entreprises et la Municipalité subissent des pertes financières importantes.

Dwight Ball assure que son gouvernement travaillera avec les municipalités touchées pour calculer les coûts de l’état d’urgence et discuter de l’aide gouvernementale. Il faudra un certain temps pour faire tous ces calculs, dit-il.

Le premier ministre ajoute que l’aide des militaires canadiens n’entraîne aucun coût pour la province.

Avec les renseignements de Patrick Butler et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Conditions météorologiques