•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les sans-abri ont maintenant un endroit où passer la journée à Bathurst

Le Centre d'hébergement d'urgence de Bathurst vu de l'extérieur.

Le Centre d'hébergement d'urgence à Bathurst est dorénavant ouvert 24 h sur 24 h.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Radio-Canada

Le Centre d'hébergement d'urgence de la ville de Bathurst est maintenant ouvert jour et nuit grâce à une subvention gouvernementale qui a permis l'embauche d'une employée supplémentaire.

Heureuse nouvelle pour les sans-abri de la région de Bathurst, le Centre d'hébergement d'urgence peut enfin accommoder les gens dans le besoin à toute heure de la journée.

Auparavant, on était fermé entre 8 h 30 et 16 h 30 parce qu'on n'avait pas les fonds, on n'avait pas le personnel pour pouvoir accommoder ça. Ça fait que c'est une grande victoire pour nous, explique Mélanie Frigault, directrice du Centre d'hébergement d'urgence.

Elle est assise à son bureau.

Mélanie Frigault est la directrice du Centre d'hébergement d'urgence de Bathurst.

Photo : Radio-Canada / Francois Vigneault

C'est grâce au programme fédéral « Vers un chez-soi : la stratégie canadienne de lutte contre l'itinérance » que le refuge peut maintenant garder ses portes ouvertes 24 heures sur 24.

Pour ce projet spécifique, on a fait la demande de subvention pour avoir une intervenante interne autochtone qui travaille directement au centre d'hébergement entre 8 h 30 et 16 h 30, raconte la directrice.

Le Centre d'hébergement d'urgence de Bathurst a vu le jour il y a 10 ans et peut accueillir 14 personnes. Depuis un peu plus de deux semaines, il est maintenant ouvert pendant toute la journée.

En plus d'offrir un toit aux sans-abri, le Centre d'hébergement les aide à trouver un emploi, un logement et soumettre une demande pour l'aide au revenu. Dépendant de qu'est-ce qui est leurs besoins, on les aide à identifier qu'est-ce qui est leur priorité puis à accéder à des services puis à des programmes auxquels ils [sont] admissibles, affirme Mme Frigault.

Une aide nécessaire

Je te dirais qui m'a sauvé la vie..., lance Marc Desbiens, qui utilise les services offerts par le centre. Ce bénéficiaire raconte que le refuge a été une véritable bouée de sauvetage.

Portrait de Marc Desbiens

Marc Desbiens, un client du Centre d'hébergement d'urgence de Bathurst.

Photo : Radio-Canada / Francois Vigneault

Je serais dans la rue complètement, parce que moi je viens pas de Bathurst, puis je connais pas grand monde. Je serais complètement dans la rue, croit-il.

Au cours des neuf derniers mois, le Centre d'hébergement d'urgence a offert plus de 1400 nuitées et servi près de 5700 repas. L'organisme devra entre autres compter sur des campagnes de financement pour pouvoir servir un repas de plus, le dîner, maintenant que le refuge est ouvert pendant toute la journée.

C'est vraiment là qu'on va essayer de trouver la différence pour [répondre aux] nouveaux besoins, croit Mélanie Frigault.

Des besoins qui risquent d'augmenter avec le temps froid qui semble vouloir s'installer.

Avec les renseignements de François Vigneault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Pauvreté