•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rogers abandonne son projet d’antenne cellulaire près de la rue Felton

Une tour de télécommunication.

La compagnie Rogers ne concrétisera finalement pas son projet de tour de communication d'environ 50 mètres de hauteur dans le secteur de la rue Felton, à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

La compagnie Rogers ne concrétisera finalement pas son projet de tour de communication d'environ 50 mètres de hauteur dans le secteur de la rue Felton, à Sherbrooke. Un projet qui avait créé beaucoup d’inquiétude chez des citoyens.

C’est le conseiller municipal du district de l’Université, Paul Gingues, qui l’a annoncé par voie de communiqué mardi.

Je suis heureux de constater que la mobilisation des citoyens et citoyennes du secteur a porté fruit, s’est réjoui M. Gingues.

Ce dernier explique que les représentants de Rogers ont pris en considération l’ensemble des inquiétudes soulevées lors de la consultation.

Les citoyens dénonçaient surtout l'impact visuel de la tour dans le secteur. Daniel Gingras, un des citoyens mobilisés, se dit heureux de l'ouverture de Rogers.

On n'était pas fermés à une tour cellulaire, mais on voulait l’avoir à un endroit plus approprié. Elle était trop rapprochée du secteur résidentiel, rappelle M. Gingras.

Paul Gingues avance néanmoins que le déploiement de nouvelles tours cellulaires allait devenir tout un défi au cours des prochaines années.

J'ose imaginer qu'en 2020, on puisse trouver d'autres solutions que de construire des tours monstrueuses.

Paul Gingues, conseiller municipal du district de l'Université

De son côté, Rogers dit explorer les possibilités d'améliorer son réseau sans fil pour les résidents de Sherbrooke.

En nous basant sur les commentaires de la communauté, nous continuons à chercher un nouveau site qui répond aux besoins locaux et nous entamerons un autre processus de consultation publique dans les prochains mois, fait savoir Caroline Phémius, chef des affaires publiques pour la compagnie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Télécommunications