•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Procès de Maurice Johnson : interrogatoire de l’accusé et témoignage du médecin

Un homme avec des vêtements d'hiver dehors.

Le procès de Maurice Johnson pour délit de fuite devrait durer trois semaines.

Photo : Radio-Canada / Pierre Fournier

Radio-Canada

La septième journée du procès pour délit de fuite de Maurice Johnson a été marquée par un témoignage vidéo de l’accusé et du Dr Ken Obenson, mardi au palais de justice de Moncton.

Maurice Johnson est accusé de délit de fuite après la mort de Brady Francis, 22 ans, la nuit du 24 février 2018.

La cour a visionné l’interrogatoire vidéo de quatre heures de Maurice Johnson, datant du 15 mars 2018. Dans celui-ci, l’homme de 57 ans réitère qu’il a heurté un chevreuil.

Il indique aussi qu’il n’avait pas consommé d’alcool ni de drogue, le soir de l’accident. Il admet par contre que sa femme, elle, avait bu huit bières.

Photographie de famille de Brady Francis

Brady Francis, 22 ans, de la Première Nation d’Elsipogtog, est mort le 24 février en soirée lorsqu’il a été heurté par un véhicule pendant qu’il attendait des amis sur le bord de la route, à Saint-Charles.

Photo : Salon funéraire Thompson

Si je pensais que c'était une personne, je me serais arrêté, soutient Maurice Johnson.

Dans la vidéo, on voit aussi le gendarme Nicolas Potvin en train d'interroger Johnson de façon incisive et lui demander de dire enfin la vérité.

C'est votre chance de corriger l'erreur que vous avez commise, en disant la vérité aujourd’hui, lance Potvin à Johnson, dans la vidéo.

Le caporal affirme que Johnson est une bonne personne, un père, un travailleur acharné, mais que tout le monde fait des erreurs. L'officier soupçonne l’accusé d'avoir « pris peur » le soir de l’accident. Il ajoute qu’il est maintenant temps qu’il raconte la vérité pour que la famille de Brady Francis puisse être en paix.

Témoignage du médecin

D'après le témoignage du Dr Ken Obenson, le médecin qui a réalisé l'autopsie de Brady Francis, celui-ci avait des blessures sur la majeure partie du corps, une lacération au niveau du foie, une blessure à la tête et des signes de traumatisme au poumon gauche.

À mon avis, il est décédé des suites d'un traumatisme à la tête et au cou.

Dr Ken Obenson

Selon le médecin, il est très probable que la mort de Brady Francis soit en lien avec un accident de la route.

Il affirme aussi que le taux d'intoxication de Brady Francis était élevé et qu’il était sûrement ivre la nuit du 24 février 2018.

Le procès se poursuit mercredi avec de nouveaux témoins et va continuer jusqu’au 31 janvier prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Procès et poursuites