•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Scott Moe et Ryan Meili appellent à la négociation dans le conflit à la raffinerie Co-op

Le premier ministre de la Saskatchewan Scott Moe et le chef de l'opposition Ryan Meili.

Le premier ministre de la Saskatchewan Scott Moe et le chef de l'opposition Ryan Meili pensent que la négociation est la solution dans le conflit de travail à la raffinerie Co-op de Regina.

Photo : Radio-Canada / La Presse canadienne/Caitlin Taylor

Dans un échange de lettres mardi, Scott Moe, le premier ministre de la Saskatchewan, et Ryan Meili, le chef de l’opposition, demandent aux parties impliquées dans le conflit de travail à la raffinerie Co-op de reprendre les négociations.  

À l’origine de l’initiative, Ryan Meili, le leader du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, appelle le premier ministre saskatchewanais à soutenir avec lui une reprise des négociations de la direction de la raffinerie Co-op de Regina et des membres de la section locale 594 d’Unifor.

L’escalade des tensions à la raffinerie et les inquiétudes accrues à propos de la sécurité dans les installations montrent l’urgence d’une solution négociée de ce lock-out, explique Ryan Meili dans sa lettre.

Le premier ministre de la Saskatchewan a répondu qu’il croyait en la négociation et que son gouvernement encourageait lui aussi les parties à reprendre les négociations. 

Nous croyons que les meilleures ententes sont issues des négociations.

Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan
Quelques dizaines de personnes, à l'extérieur, sont rassemblées avec des drapeaux d'Unifor.

Le conflit de travail entre Unifor et la direction de la raffinerie Co-op de Regina dure depuis le mois de décembre 2019.

Photo : Radio-Canada / Charles Lalande

Dans sa lettre au chef de l’opposition, Scott Moe revient sur les inquiétudes concernant la sécurité du site.

Le ministre provincial des Relations et de la sécurité en milieu de travail, Don Morgan, a diligenté une inspection de la Santé et la sécurité au travail en janvier 2020. Aucune contravention n’a été signalée par Santé et sécurité au travail, ajoute le premier ministre dans sa réponse.

De plus, le premier ministre apporte son soutien à la Police de Regina qui, selon lui, est garante de l'application de la loi.

Conflit de travail à la raffinerie Co-op de Regina

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !