•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Train léger : « Ce n’est pas normal et ce n’est pas acceptable », martèle Jim Watson

Jim Watson regarde la caméra dans son bureau pendant une entrevue.

Les nombreux problèmes sur la ligne de la Confédération du train léger exaspèrent le maire Jim Watson.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les problèmes de service presque quotidiens et le manque de trains sur la ligne de la Confédération d'Ottawa irritent particulièrement le maire Jim Watson, qui jette encore une fois le blâme sur le consortium qui a construit le train léger.

Confrontée à la multiplication des pépins mécaniques et informatiques depuis le début de l’hiver, la Ville d’Ottawa continue de montrer du doigt le Groupe de transport Rideau (GTR) et compte le faire payer pour le service défaillant.

On avait trois semaines avec un bon niveau de service entre le 1er janvier et jeudi dernier, mais on avait un problème de [fiabilité] avec le niveau de service , a expliqué M. Watson, mardi, en entrevue avec Mathieu Nadon au Téléjournal Ottawa-Gatineau.

Il y a un niveau de frustration avec les passagers et certainement avec moi. Et c’est la raison qu’on ne donne pas des paiements au [GTR] parce qu’on n’est pas satisfaits.

Jim Watson, maire d’Ottawa

Le premier magistrat d’Ottawa a par ailleurs souligné avoir rencontré à nouveau les dirigeants des entreprises qui composent le consortium. Les coûts supplémentaires pour le déploiement d’autobus pour pallier le manque de trains sur les rails sont aussi refilés au GTR, a assuré le maire.

Une dizaine d'autobus attendent en file le long de la rue.

Des autobus d'OC Transpo font la file pour prendre des passagers sur la rue Albert, près de l'intersection de la rue O'Connor, le mardi 21 janvier 2020, en raison d'un manque de trains sur la ligne de la Confédération.

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier

Interrogé sur ce que la Ville fait pour corriger la situation, M. Watson a indiqué avoir des rencontres fréquentes avec les responsables du transport en commun, sans toutefois donner plus de détails quant à des mesures correctives supplémentaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Transport en commun