•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les vols d’avions de marchandises à la hausse à Kapuskasing

Un avion de North Star Air à l'aéroport de Kapuskasing.

Le hangar de 1300 mètres carrés a coûté 3,4 millions de dollars.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Francis Bouchard

Les vols d’avions-cargos augmentent à l’aéroport de Kapuskasing. Le transporteur aérien North Star Air a effectué plus de 1 200 départs et atterrissages en 2019, ce qui représente plus de 50% du trafic aérien.

Il s’agissait de la deuxième année où la compagnie effectuait des vols à partir de Kapuskasing afin de transporter des marchandises aux communautés de la côte de la baie James. Elle avait effectué plus de 900 vols lors d’une année d’activité partielle en 2018.

Le nombre d’environ 2 400 départs et atterrissages à l’aéroport au cours de la dernière année est similaire à celui des années où la municipalité était desservie par la compagnie Bearskin Airlines pour le transport de passagers.

La compagnie aérienne a retiré ce service en 2017.

La Ville de Kapuskasing a réussi à attirer North Star Air après des années d’efforts, lui permettant ainsi de récolter des frais d’atterrissages.

Notre aéroport n'est pas rentable. Mais d'avoir un gros client comme North Star Air, ça aide à réduire ce que ça représente comme dépense au contribuable.

Guylain Baril, directeur général de la ville de Kapuskasing
Un avion de North Star Air.

Un avion de la compagnie aérienne North Star Air.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Depuis décembre, North Star Air utilise un nouveau hangar d'entreposage qui a coûté plus de trois millions de dollars et dont l’aménagement a été complété après une série de retards.

La Municipalité a décroché des subventions des gouvernements fédéral et provincial pour le projet, qui ont chacun versé 1 million de dollars.

La compagnie aérienne a assumé le reste de la facture, soit 1,4 million de dollars. En échange, elle obtient la location gratuite de l’édifice pour une période de 20 ans.

Le transporteur paiera toutefois des frais d’entretien et de services publics.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Transports