•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Roger Nicolet : un grand impact au Saguenay

Un homme assis devant une image du déluge.

En 2013, Roger Nicolet avait participé à l'émission « Tout le monde en parlait » qui portait sur le déluge du Saguenay de 1996.

Photo : Radio-Canada

Jean-François Coulombe

L'ingénieur Roger Nicolet, mort chez lui samedi à l'âge de 88 ans, a laissé sa marque au Saguenay.

À titre de président de la Commission scientifique et technique sur la gestion des barrages, créée à la suite du déluge de 1996, il a fait un certain nombre de recommandations qui ont changé la manière dont on gère les barrages et les cours d'eau.

Lorsqu'il est nommé président de la commission en septembre 1996, Roger Nicolet réalise rapidement que les attentes sont très élevées.

Les gens venaient là avec une certaine réticence, considérant que nous n'étions peut-être pas véritablement susceptibles de faire la lumière de la manière dont eux jugeaient que ça devait être fait.

Roger Nicolet, lors de l'émission « Tout le monde en parlait  » en 2013

Quatre mois plus tard, il dépose un rapport qui contient plusieurs recommandations et qui écorche le ministère de l'Environnement.

Je crois que de façon générale, les gens ont été surpris par l'ampleur du terrain qu'on avait couvert.

Roger Nicolet, lors de l'émission « Tout le monde en parlait  » en 2013

Certaines de ses recommandations n'ont pas été retenues, comme celle de bâtir un réservoir en amont du lac Kénogami ou celle de confier à un organisme externe la gestion de la sécurité des barrages.

L'homme propose, Dieu dispose.

Roger Nicolet, lors de l'émission « Tout le monde en parlait  » en 2013

Mais d'autres vont faire école. On lui doit notamment la révision de la Loi sur la régie des eaux, qui a mené à la cartographie des zones inondables, et la création des organismes de bassin versant. Deux mesures révolutionnaires, selon Pierre A. Gauthier, qui travaillait à l'époque comme coordonnateur de la reconstruction au ministère de l'Environnement.

Avec le rapport Nicolet, évidemment, ç'a permis la mise en place de comités de bassins ici dans la région, puis ensuite ça s'est généralisé à l'ensemble du Québec. Donc, pour moi, c'est sûr que M. Nicolet, c'est un monument.

Pierre A. Gauthier

Un an et demi après avoir déposé son rapport, Roger Nicolet allait présider une autre commission, sur la crise du verglas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Société