•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Première Nation du Manitoba demande des changements après un accident d’avion

Un avion pris dans un banc de neige.

L’aéronef de Perimeter Airlines qui venait de Thompson a atterri à Shamattawa vers 17 h. Il a dévié de la piste et a percuté un banc de neige.

Photo : Facebook / Eric Redhead

Radio-Canada

L’accident d’avion de la compagnie Perimeter Airlines survenu dimanche dans la Première Nation de Shamattawa, au Manitoba, offusque la communauté et les leaders locaux, qui exigent des changements dans la qualité des services.

L’aéronef à turbopropulseurs, construit en 1987, venait de Thompson. Il a atterri à Shamattawa vers 17 h mais, en roulant vers l’aéroport, il a dévié de la piste et a percuté un banc de neige, cassant l’une de ses hélices. Aucun des 11 passagers ni des deux membres d’équipage n’a été blessé.

Le chef de Shamattawa, Eric Redhead, souligne que ce n’est pas la première fois qu’il y a des soucis avec cette compagnie aérienne et déplore le fait que la compagnie ne prend pas de mesures pour éviter d’autres incidents.

Que faut-il faire pour que Périmètre se bouge, s’interroge-t-il. Nous ne voulons pas attendre qu'il y ait des blessés pour que la compagnie agisse.

M. Redhead indique que les autres dirigeants des Premières Nations et lui-même ont eu une rencontre infructueuse d’une heure et demie lundi avec le vice-président des opérations de Perimeter Airlines.

Nous avons eu des réunions à de nombreuses reprises avec Perimeter et c’est toujours le même message qu’ils nous donnent, ce n’est pas une conversation constructive, dit-il.

Perimeter Airlines a un contrat d’exclusivité de 10 ans avec la communauté Shamattawa qui prend fin en 2027, selon Eric Redhead, qui ajoute que le contrat a été signé avec ses prédécesseurs.

Dans un communiqué, la compagnie souligne qu’elle serait heureuse de revoir les conditions du contrat, si les leaders actuels le souhaitent.

Selon M. Redhead, la Première Nation de Shamattawa et six autres Premières Nations cherchent à rompre ces contrats de monopole et sont en pourparlers avec d’autres compagnies aériennes.

[Perimeter Airlines] a le monopole du transport aérien dans le nord [...], alors elle ne sent pas l’obligation de fournir un service adéquat.

Le chef note que la compagnie Perimeter Airlines est connue pour être en retard et traite « les personnes de Premières Nations comme des citoyens de seconde zone, et cela doit cesser ».

Les collectivités comme Shamattawa, qui se trouve à 750 kilomètres au nord-est de Winnipeg, comptent beaucoup sur le transport aérien pour se déplacer, mais aussi pour s’approvisionner en nourriture, entres autres.

Selon le site web de Perimeter Airlines, un billet aller-retour entre Winnipeg et Shamattawa coûte près de 900 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Accidents et catastrophes