•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il était temps de passer à autre chose », relate l'ancien entraîneur des Wildcats

Entraîneur montre un jeu à deux joueurs de hockey

John Torchetti n'est plus associé aux Wildcats depuis le 30 novembre.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

François Le Blanc

John Torchetti parle pour la première fois de son départ des Wildcats de Moncton. Dans une longue entrevue au journaliste Michael Russo, du site The Athletic, l'ancien entraîneur-chef et directeur des opérations donne sa version des faits sur les événements entourant son congédiement en décembre dernier par l'équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

L'Américain était l'invité du Balado Straight From The Source. Russo et Torchetti se connaissent bien, car ils se sont côtoyés en Floride et au Minnesota.

John Torchetti au centre de la glace

John Torchetti, lors d'un entraînement, au début de la saison.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Nous avions des différends sur la façon d'aller de l'avant, explique Torchetti. Pour son travail d'entraîneur-chef, les choses étaient magnifiques. Mais, comme directeur, c'était une histoire différente.

Il ne nomme jamais Robert Irving, propriétaire des Wildcats. Il parle du propriétaire qui occupe une grande place dans l'organisation, qui voulait emprunter une voie différente de la sienne.

Donc, il n'y avait aucun intérêt de continuer. Il était temps de passer à autre chose.

John Torchetti au journaliste Michael Russo, du site The Athletic
Deux hommes debouts se regardent et se serrent la main.

John Torchetti et Robert Irving, lors de l'embauche de l'entraîneur en janvier 2019.

Photo : Radio-Canada

Dans un court communiqué, en décembre dernier, les Wildcats mentionnaient plutôt : pour des raisons de gestion interne attestant de la nécessité de ce changement.

Congédié le 14 décembre, Torchetti avait quitté l'équipe deux semaines plus tôt. Des raisons « personnelles » avaient été évoquées. Il avait raté aussi le voyage au Québec la semaine suivante, sans plus de raisons.

Les références aux Wildcats sont parsemées çà et là pendant les 70 minutes de la baladodiffusion.

Le gars pour qui je travaillais était génial, ajoute-t-il sur M. Irving. Mais, ça n'a tout simplement pas fonctionné. Mais, j'ai laissé l'équipe en meilleure condition qu'à mon arrivée. C'est la meilleure des choses.

John Torchetti

John Torchetti a dirigé le Wild du Minnesota en 2015-2016. Il avait pris la relève de Mike Yeo en cours de saison.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

À un moment, Torchetti parle de son franc-parler, qui lui cause des soucis. L'ancien entraîneur donne l'exemple de son passage à la tête du Wild du Minnesota, dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Après avoir assumé l'intérim, en 2015-2016, il dit avoir donné une évaluation honnête de l'équipe, mais le Wild lui a préféré Bruce Boudreau.

Des joueurs talentueux

J'ai eu du bon temps à Moncton avec les jeunes. C'est un bon groupe, avec de bons choix au repêchage et des joueurs qui se développeront bien. Ils vont me manquer.

Torchetti dans l'émission en baladodiffusion Straight From The Source
Entraîneur le long de la bande donnant directives aux joueurs agenouillés.

John Torchetti a aimé travailler avec son groupe des Wildcats.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

La Balado Straight From The Source s'intéresse principalement aux sports du Minnesota. Le journaliste Michael Russo lui a naturellement demandé de parler d'Alexander Khovanov, un des espoirs du Wild, choix de 3e tour, que Torchetti a dirigé avec les Wildcats dans la LHJMQ.

Le Russe Alexander Khovanov célèbre un but alors que le gardien canadien est à la renverse.

Alexander Khovanov était membre de la Russie au championnat mondial junior. Torchetti l'a dirigé avec les Wildcats en 2019.

Photo : The Canadian Press / Ryan Remiorz

Il est fort mentalement. Il est passé au travers (de plusieurs épreuves), explique Torchetti en parlant des maladies (hépatite et tumeur à une jambe). Il estime que sa maturité était un problème au début et qu'il doit maintenant améliorer sa condition physique.

Il ne sera pas un joueur d'impact dès son arrivée. Mais, une fois qu'il se sera adapté, ce sera un tout. Vous serez très heureux avec lui.

John Torchetti sur Alexander Khovanov, dans la balado Straight From the Source
L'attaquant Jakob Pelletier dans l'uniforme des Wildcats de Moncton

L'attaquant Jakob Pelletier dans l'uniforme des Wildcats de Moncton.

Photo : Getty Images / Mathieu Belanger

Sur Jakob Pelletier, Torchetti mentionne qu'il ne peut s'empêcher de sourire quand il le voit et que c'est un joueur qui a influencé positivement Khovanov.

Avenir

Torchetti ne sait pas ce que lui réserve l'avenir. Il pourrait retourner travailler au NHL Network. Il croit que d'autres entraîneurs seront congédiés, mais que Peter Laviolette sera le premier appelé.

Je vais établir, avec mon agent, une stratégie pour mieux me vendre, explique Torchetti, et démontrer ce que j'ai accompli pour développer des joueurs.

Balado Straight From The Source (Nouvelle fenêtre), du site TheAthletic.com  (Nouvelle fenêtre)(en anglais)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Hockey junior