•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture de l'usine Celco de Saint-Romuald : 60 emplois perdus

L'extérieur de l'usine Masonite de Saint-Romuald

L'usine de portes Celco de Masonite du secteur Saint-Romuald à Lévis va fermer ses portes et 60 emplois seront perdus.

Photo : Radio-Canada / Eric Careau

Radio-Canada

La multinationale Masonite fermera l'usine de portes Celco de Saint-Romuald à Lévis, provoquant la perte de 60 emplois.

Les employés ont appris la nouvelle la semaine dernière.

La production de porte d'acier sera transférée aux États-Unis et celle des portes de fibres de verre en Colombie-Britannique.

« C'est pour optimiser le réseau selon les mots utilisés par la compagnie. En clair, c'est pour faire plus d'argent », déplore Ann Gingras, présidente du Conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN.

Les gens étaient sous le choc. Personne ne l'a vu venir, parce que c'est quand même une usine qui est rentable.

Ann Gingras, présidente du Conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN

Le syndicat va rencontrer ses membres en après-midi, mardi, pour discuter des étapes à suivre. Un comité de reclassement sera mis sur pied pour aider les employés à se trouver un autre emploi.

La fermeture se produira en deux temps, si bien que des travailleurs perdront leur emploi en mars et d'autres en septembre prochain.

L'usine Celco était en activités depuis 1985. Elle avait d'abord été acquise par la multinationale Premdor qui a ensuite fusionné ses activités avec celle de Masonite.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Économie