•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario pourrait permettre aux promoteurs d'embaucher leurs propres inspecteurs

Chantier de construction

L'industrie de la construction affirme que l'obtention de permis municipaux d'inspection prend trop de temps actuellement.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien pourrait permettre aux constructeurs immobiliers d'embaucher un architecte ou un ingénieur pour l'approbation de travaux plutôt que d'avoir à attendre la visite d'un inspecteur municipal sur le chantier.

Actuellement, on a souvent du mal à obtenir des permis et des inspections rapidement. Et ça retarde tout le projet, fait valoir Joe Vaccaro de l'Association des constructeurs de maisons de l'Ontario.

Joe Vaccaro en entrevue.

Joe Vaccaro, président de l'Association des constructeurs de maisons de l'Ontario, affirme que les changements proposés permettraient aux acheteurs d'emménager plus vite dans leur maison.

Photo : CBC/Mike Smee

Selon la proposition à l'étude, les architectes et les ingénieurs qui veulent obtenir la certification nécessaire pour approuver des plans de construction et inspecter des bâtiments devraient suivre une formation supplémentaire. Par ailleurs, l'inspection des systèmes électriques continuerait à être réservée aux inspecteurs municipaux.

La Ville de Toronto et l'Association des architectes de l'Ontario dénoncent toutefois cette idée de permettre aux promoteurs d'embaucher leurs propres inspecteurs.

Il y a plusieurs enjeux, y compris de possibles conflits d'intérêt, affirme Will Johnston, chef du service du bâtiment de la Ville de Toronto.

Le comité municipal de la planification et du logement doit débattre de la question mercredi.

Des économies?

Adam Tracey en entrevue.

Adam Tracey de l'Association des architectes de l'Ontario dit que l'ordre professionnel s'oppose à la proposition provinciale.

Photo : CBC/Mike Smee

L'Association des architectes de l'Ontario s'oppose elle aussi à la proposition provinciale.

L'industrie immobilière fait peut-être miroiter au gouvernement qu'il s'agit d'une façon économique et simple d'accélérer l'approbation des travaux. Mais ça transfère le risque des municipalités [aux architectes].

Association des architectes de l'Ontario

Selon Adam Tracey de l'Association des architectes, les primes d'assurance de ses membres augmenteraient, compte tenu de ces responsabilités et risques accrus. Cette situation ferait gonfler les coûts de construction, dit-il, une facture qui finirait vraisemblablement par être refilée aux acheteurs de propriétés.

Pour sa part, le ministère des Affaires municipales et Logement indique qu'aucune décision n'a été prise pour l'instant. Les commentaires reçus lors des consultations sont passés en revue présentement, précise le porte-parole Conrad Spezowka.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Immobilier