•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Matane renouvelle son contrat avec le CGER

Une déneigeuse nettoie les rues du centre-ville de Matane.

50% de la flotte des véhicules de la Ville de Matane est prise en charge par le CGER, dont notamment une partie de l'équipement spécialisé utilisé pour le déneigement (archives).

Photo : Patrick Gauthier

Radio-Canada

La Ville de Matane renouvelle son entente avec le Centre de gestion de l'équipement roulant (CGER).

La Ville versera un minimum de 1,3 million de dollars annuellement au CGER pour l'utilisation et l'entretien de la moitié des véhicules dont elle a besoin, ainsi que pour l'entretien de ses propres véhicules.

On ne paye pas pour le véhicule, on paye pour le service, explique le maire de Matane, Jérôme Landry.

Le CGER s’engage à maintenir un volume d’achat local de 150 000 dollars par année, soit environ 10 % du contrat en vigueur. L'achat de pièces de véhicules ou la demande de services d’entretien figurent parmi les dépenses qui pourraient être engagées localement à même ce montant.

Une durée mitigée

Le conseiller Steven Lévesque a toutefois voté contre l’octroi du contrat. Il estime, entre autres, que la durée de l’entente de 10 ans est trop longue.

Le maire de Matane, Jérôme Landry, croit quant à lui que cette durée permet à la Ville d’offrir un service stable et rentable aux citoyens, notamment en ce qui concerne le déneigement.

C’est plus intéressant pour les citoyens au niveau du coût et du service. Ça permet aussi d’avoir une stabilité au niveau de la gestion de la flotte de la Ville de Matane.

Jérôme Landry, maire de Matane

La négociation du contrat aura duré près de huit mois.

Il s’agit de la troisième entente conclue entre la Ville et le CGER, qui s’occupe de gérer la flotte de véhicules de Matane depuis 2004.

Un projet commun de garage municipal

Le CGER pourrait investir conjointement avec la Ville pour déménager le garage municipal.

Le garage actuel est trop petit pour les véhicules d’aujourd’hui, explique le maire.

Les véhicules sont de plus en plus gros. Ce sont des équipements qui demandent de grands espaces.

Jérôme Landry, maire de Matane

Le maire évoque aussi un grand nombre de plaintes à propos du bruit produit par les camions qui commencent à circuler à 3 h du matin. La relocalisation du garage pourrait régler cette problématique.

Le garage pourrait être relocalisé sur le site de l'ancienne usine de RockTenn, indique le maire.

La participation conjointe de la Ville et du CGER dans ce projet n'est encore qu'au stade des discussions.

Avec les informations de Joane Bérubé

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports