•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plastique à usage unique bientôt interdit à la Ville de Baie-Comeau

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des pailles et des ustensiles de plastique sur une table

L’Union européenne va de l’avant avec une interdiction sans équivoque des plastiques à usage unique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Baie-Comeau a adopté lundi sa politique concernant l’utilisation du plastique à usage unique lors de la séance publique du conseil municipal.

D’ici le mois de juin, les ustensiles, les pailles et les bouteilles d’eau en plastique seront interdits dans les bâtiments municipaux, tout comme les contenants en styromousse.

Les verres de plastique seront tolérés pendant un certain temps, puisque la Ville considère qu’il n’existe pas de possibilité de rechange adéquate pour l’instant. Les employés municipaux auront cinq mois pour se conformer à la nouvelle politique.

Le maire de Baie-Comeau reconnaît que le plastique sera plus difficile à bannir de certains bâtiments comme les arénas, le Centre des arts et le mont Ti-Basse. Yves Montigny affirme que la période de transition permettra aux gestionnaires de ces immeubles d'écouler leurs inventaires.

Imaginez de mettre à la poubelle des quantités de plastique, en vrac, importantes, pendant cette période-là, ce serait grave. Alors on ne veut pas ça. On veut les écouler. On veut que maintenant ils le sachent d'avance qu'en juin ça va être comme ça, explique le maire.

Vos prochains contenants, ne les achetez pas en plastique, puis ne les achetez pas en styromousse.

Yves Montigny, maire de Baie-Comeau

Une politique qui pourrait s’étendre à l’ensemble de la ville

La Ville de Baie-Comeau envisage d'adopter plus tard cette année un règlement municipal pour restreindre l'usage du plastique à usage unique à l'extérieur des bâtiments municipaux. Selon le maire Yves Montigny, interdire les sacs de plastique sur le territoire de la ville sera la prochaine étape à franchir.

On peut interdire les pailles. On pourrait interdire les couteaux, fourchettes, ustensiles de plastique sur notre territoire […] Il y a d'autres villes qui l'ont fait, et nous, on est en réflexion là-dessus, indique M. Montigny.

Le conseil municipal est d'accord avec le principe, a indiqué le maire. La prochaine étape : mettre sur pied une réglementation municipale et la soumettre au conseil.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !