•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ICBC établira un classement des quelque mille réparateurs automobiles de la province

Un homme installe un pare-brise sur une auto.

Le nouveau système de l'ICBC sera basé sur des classements à plusieurs niveaux, une fois les données requises collectées.

Photo : Radio-Canada / Rafferty Baker/CBC

Radio-Canada

La Société d'assurance automobile de la Colombie-Britannique, ICBC, prévoit d'introduire un nouveau système de classement public des ateliers de carrosserie et pare-brise automobiles de la Colombie-Britannique, afin de réduire les coûts de réparation.

Les changements annoncés lundi prendront effet le 3 février pour les ateliers de réparation de carrosserie et le 2 mars pour les ateliers de réparation de pare-brise. Le public ne pourra cependant pas consulter ce classement tant que l'ICBC n'aura pas collecté les données requises.

Je crois que, du point de vue de l'industrie, il va certainement y avoir une crise de croissance, mais nous devons grandir, c'est une bonne chose, a déclaré le président de l’Association des ateliers de réparation automobile (ARA), Adrian Scovell.

L'ARA représente plus de 80 % des ateliers qui effectuent les réparations couvertes par ICBC.

ICBC économisera de l'argent. C'est un bon programme pour eux.

Adrian Scovell, président, Association des ateliers de réparation automobile

Il explique que les magasins qui obtiennent le meilleur classement seront les magasins les plus efficaces.

Le classement comprendra trois niveaux. Le niveau le plus élevé rassemblera les ateliers capables de travailler sur des véhicules haut de gamme et compliqués comme les BMW et les Range Rover, qui nécessitent de respecter les normes du fabricant.

Adrian Scovell espère que le classement motivera les magasins catégorisés dans le niveau le plus bas à améliorer leurs services et à mieux travailler. Le classement sera affiché sur le site Internet d'ICBC.

Le procureur général David Eby a annoncé que la refonte des programmes de collision et de réparation des vitres améliorera la transparence et la responsabilisation des ateliers de réparation pour les conducteurs accidentés, qui doivent choisir dans quel atelier ils vont.

La concurrence supplémentaire créée par ce classement contribuera à freiner la hausse des coûts des réclamations et les pressions auxquelles ICBC est confrontée, explique David Eby.

L'entrée d'un bureau d'ICBC.

En janvier 2018, l'assureur public subissait une perte de 1,3 milliard de dollars.

Photo : Radio-Canada / David Horemans

Il s'agit du changement le plus récent apporté à l'assureur au cours des deux dernières années, tandis que le procureur général tente d'améliorer la situation financière désastreuse de la société d'État.

Selon le ministère de David Eby, les efforts visant à changer les perspectives financières de l'ICBC comprennent des améliorations de la sécurité routière et la mise en place de chaussées à friction élevée et de limites aux indemnités pour blessures légères.

Avec les informations de Rafferty Baker

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie automobile