•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avion abattu en Iran : une demande d'action collective déposée à Toronto

Des débris du Boeing 737 jonchent le sol.

Le Boeing 737 d'Ukraine International Airlines a été abattu par deux missiles près de Téhéran, le 8 janvier dernier.

Photo : Reuters / Social Media

Mireille Lavoie

Une demande d’action collective a été déposée à la Cour supérieure de l’Ontario contre l’Iran, les Gardiens de la révolution islamique et l’Ukraine International Airlines (UIA) concernant le vol PS752 qui a été abattu le 8 janvier en Iran.

La firme Himelfarb Proszanski de Toronto demande une compensation de 2,57 milliards de dollars au nom des passagers et de leurs familles. L’avocat Tom Arndt, qui est aux commandes de la demande, explique avoir déterminé le montant de la compensation après avoir étudié d’autres poursuites semblables.

L'avion transportait 176 personnes, dont 9 membres d'équipage et 15 enfants. Parmi les passagers, 138 avaient comme destination finale le Canada et 57 étaient citoyens canadiens.

Nous souhaitons obtenir justice et compensation au nom des passagers et de leurs familles. Nous attendons de l'Iran et de la compagnie aérienne ukrainienne qu'ils dédommagent les familles de leur perte, affirme l’avocat.

Nous ne pouvons pas ramener les passagers, nous aimerions pouvoir le faire. Les frères, sœurs, mères, filles, pères, fils, nièces et neveux ne reviendront pas. Ce procès est ce que nous pouvons faire pour obtenir justice et une indemnisation pour leur perte.

Tom Arndt, avocat

La date d’audition de la requête en autorisation de recours collectif n’a pas encore été fixée. En Ontario, cette séance se déroule habituellement dans un délai d’un an, indique M. Arndt.

Si l’action peut aller de l’avant – selon la décision de la Cour –, cette dernière déterminera si tous les passagers et leurs familles pourront être représentés dans la poursuite, sinon lesquels le seront.

Le recours collectif, s’il est approuvé, sera financé par Galactic Litigation Partners LLC, une société de financement des litiges basée à New York, affirme M. Arndt.

Le 8 janvier 2020, le vol PS752 de l'UIA a décollé, quelques heures seulement après que le Corps des gardiens de la révolution islamique eut tiré des missiles et frappé des bases américaines en Irak.

Quelques minutes après le décollage, les missiles du Corps des Gardiens de la révolution islamique ont frappé le vol PS752, entraînant son écrasement au sol. Personne n’a survécu. L'Iran affirme qu'il s'agit d'une erreur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Accidents et catastrophes

Justice et faits divers