•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 2 millions de dollars pour encourager l’innovation agricole

Deux vaches dans une ferme laitière regardent la caméra.

Deux vaches de la ferme laitière Parview Farms, située à Cache Bay en Ontario

Photo : Radio-Canada / Maude Sills-Néron

Miguel Lachance

L’organisme fédéral FedNor a annoncé lundi un financement d’environ 2,2 millions de dollars qui permettra d’appuyer de nombreux projets de production et de transformation agroalimentaire dans le Nord de l’Ontario. Les fonds ont été versés au Réseau d’innovation agroalimentaire en région rurale (RIAAR), une division du Centre d’innovation de Sault-Sainte-Marie.

La majeure partie du financement, soit plus de 1,6 million de dollars, permettra au RIARR de poursuivre pendant trois ans son programme de productivité et des produits agroalimentaires du Nord durables (SNAPP).

L’annonce d’aujourd’hui aidera les entreprises agroalimentaires et les collectivités de la région à être plus compétitives sur le marché mondial en adoptant les technologies et en tirant profit des possibilités d’expansion, a affirmé le député fédéral de Sault-Sainte-Marie, Terry Sheehan.

Terry Sheehan manipule une machine agricole à côté de Brad Morley.

Le député Terry Sheehan, qui a visité lundi la ferme de Brad Morley, à Sault-Sainte-Marie, affirme que le gouvernement fédéral est déterminé à soutenir des écosystèmes régionaux forts et inclusifs.

Photo : Jennifer MacNab

La première version du programme SNAPP, lancé en 2015 et également financé par FedNord, a permis de soutenir plus de 200 projets à travers la région, explique David Thompson, coordonnateur de projet pour le RIARR.

Jusqu’à maintenant, le programme a approuvé environ 1 million de dollars en subventions pour une grande variété de projets, grâce à l’appui financier de FedNor.

Nous avons vu beaucoup de bons résultats pour les projets qui ont été mis en oeuvre et nous sommes ravis que FedNor renouvelle l’expérience et investisse davantage dans le secteur [agroalimentaire].

David Thompson, coordonnateur de projet du Réseau d’innovation agroalimentaire en région rurale

M. Thompson précise que les fonds du programme SNAPP sont versés à des producteurs agricoles et à des entreprises de transformation alimentaire.

Des producteurs de bétail ont entre autres pu acquérir des clôtures électriques amovibles alimentées à l’énergie solaire ou des systèmes d’abreuvoir.

M. Thompson donne aussi en exemple des producteurs de pommes de terre de Sudbury qui ont reçu de l’argent pour surveiller, avec des pièges et des stations météorologiques, la présence d’espèces indésirables dans les champs.

Ça leur a permis de se doter d'un programme de lutte contre les parasites innovant et intégré, pour leur ferme, souligne M. Thompson.

Le coordonnateur de projet indique par ailleurs que son organisme aide les agriculteurs à s’adapter aux changements climatiques et à adopter des pratiques écologiques.

La recherche de nouveaux produits au coeur de la démarche

Depuis 2015, les subventions du programme SNAPP ont aussi permis à des entreprises de transformation alimentaire d'acheter de l'équipement pour créer et mettre en marché de nouveaux produits.

Le RIARR a travaillé entre autres avec des torréfacteurs de café et des producteurs de chaga, une espèce de champignons qui se retrouve dans la forêt boréale.

Malgré les défis des agriculteurs du Nord de l’Ontario, qui doivent composer avec une saison de culture courte et l’éloignement des marchés, M. Thompson croit qu’il y a un fort potentiel de croissance, notamment pour les acériculteurs.

La somme restante versée par FedNor au Centre d’innovation de Sault-Sainte-Marie, près de 600 000 $, servira par ailleurs à améliorer l’écosystème d’innovation agroalimentaire du district d’Algoma, ce qui inclut la consolidation de l’industrie acéricole dans la région.

Ce financement reconnaît l’atout que représentent les érablières. Il vise à aider les acériculteurs à augmenter leur production et adopter de nouvelles technologies.

David Thompson, coordonnateur de projet du Réseau d’innovation agroalimentaire en région rurale

Le programme soutient aussi les acériculteurs qui veulent créer de nouveaux produits de l’érable.

Selon David Thompson, il se produit de plus en plus de sirop d’érable dans le district d’Algoma et ailleurs en Ontario. La production a augmenté de 10 % l’an dernier dans la province, par rapport à 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Agro-industrie