•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse importante des dépannages alimentaires d'urgence à Baie-Comeau

Les tablettes du comptoir alimentaires de Sept-Îles sont pleines.

Les tablettes du comptoir alimentaires de Sept-Îles sont encore pleines grâce à l’accumulation d’argent et d’aliments durant le temps des Fêtes.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Les demandes de dépannage alimentaire d'urgence bondissent à Baie-Comeau. Le comptoir alimentaire l'Escale signale une hausse des demandes d'au moins 78 % par rapport à l'année précédente.

L’organisme a reçu 388 demandes d’aide d’urgence dans les 9 premiers mois de l’exercice financier 2019-2020, qui prendra fin le 31 mars. C'est nettement supérieur aux 218 demandes reçues pour l’ensemble de l’année précédente.

C'est un peu alarmant de voir qu'il y a autant de personnes qui ne sont pas capables de finir leur mois.

Josée Gagnon, présidente du comptoir alimentaire l'Escale

La présidente du comptoir alimentaire, Josée Gagnon, explique notamment cette augmentation par le fait que le service est maintenant mieux connu par la population.

C'est quand même récent qu'on fait ça aussi. Les gens savent qu'ils ont accès à ce service-là. On a mieux véhiculé l'information, souligne Josée Gagnon.

Josée Gagnon montre les réserves de nourriture du comptoir alimentaire l'Escale.

Josée Gagnon montre les réserves de nourriture du comptoir alimentaire l'Escale.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Des besoins qui augmentent

Des intervenants expriment que de plus en plus de personnes ayant un emploi doivent maintenant recourir à l’aide des comptoirs alimentaires. Une période difficile peut obliger n’importe qui à y recourir.

Malgré cette forte demande, les banques alimentaires de la Côte-Nord parviennent à distribuer des denrées toute l’année, en grande partie grâce aux dons d’argent et d’aliments durant le temps des Fêtes.

Ce n'est pas le cas des organismes semblables partout dans la province, selon le président du comptoir alimentaire de Sept-Îles, Guy Berthe. Les bénéficiaires du comptoir alimentaire peuvent se prévaloir de sept ou huit paniers annuellement et on réussit à donner tout au long de l'année, dit-il.

Les responsables de banques alimentaires apprécient la grande quantité d'argent et de nourriture reçus pendant le temps des Fêtes, mais ils encouragent les citoyens à faire des dons tout au long de l'année pour garantir un service constant pour les personnes dans le besoin.

Avec les informations de Djavan Habel-Thurton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Alimentation