•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arrestation du président national d’Unifor à la raffinerie Co-op de Regina

Des agents de la Police de Regina devant la raffinerie Co-op de Regina.

La Police de Regina est intervenue pour demander la levée du blocage des entrées de la raffinerie Co-op lundi après-midi.

Photo : Radio-Canada / Charles Lalande

Nicolas Duny
Mis à jour le 

Le président national d’Unifor, Jerry Dias, ainsi que six autres membres du syndicat ont été arrêtés par la Police de Regina lundi en fin de journée, selon un message d’Unifor sur Twitter. Ils étaient présents sur une ligne de piquetage pour bloquer les entrées de la raffinerie Co-op.

Parmi les syndicalistes arrêtés, on compte Gavin McGarrigle, le directeur régional de l'ouest d'Unifor, d'après le même message Twitter.

Dans un communiqué de presse publié lundi soir, la Police de Regina a confirmé l'arrestation de sept personnes, mais sans les nommer. Les charges retenues contre les personnes arrêtées seront rendues publiques ultérieurement, selon les forces de l’ordre. Ces personnes ont été conduites au centre de détention de la Police de Regina, après leur interpellation qui a eu lieu aux alentours de 17 h 15.

Un peu plus tôt dans l'après-midi, les forces de l’ordre sont intervenues pour demander la levée du blocage des entrées de l’usine. Les policiers ont laissé près d’une heure aux syndiqués pour libérer les entrées, tel que le stipule l’injonction du 24 décembre, avant de procéder aux arrestations. 

Ces interpellations ont eu lieu à partir du moment où les piqueteurs ont empêché le remorquage des véhicules qui bloquaient les entrées de la raffinerie.

Jerry Dias à Regina pour annoncer le blocage total de la raffinerie

Lundi matin, le syndicat Unifor, dont la section locale 594 représente un peu plus de 700 employés en lock-out de la raffinerie Co-op de Regina, a consolidé ses piquets de grève devant l'usine réginoise en faisant appel à des membres de partout au Canada.

Selon Jerry Dias, le président national d’Unifor, l’injonction du 24 décembre, qui régule le blocage des entrées, ne s’applique qu’aux membres de la section 594. Le syndicat national est maintenant le groupe qui peut légalement bloquer les entrées de la raffinerie, précise le leader syndical.

Désormais, plus personne ne pourra entrer dans la raffinerie.

Jerry Dias, président national d’Unifor
Jerry Dias s'adresse aux membres d'Unifor.

Le président d'Unifor, Jerry Dias, estime être dans son bon droit en faisant appel à des membres d'Unifor en dehors de la section locale 594 pour établir une ligne de piquetage.

Photo : Radio-Canada

Le président national d’Unifor soutient que le syndicat ne viole aucune injonction. Pour ce faire, le syndicat a fait appel à ses membres partout au pays. M. Dias estime leur nombre à près de 500.

Une ligne de piquetage illégale selon la Co-op

De son côté, la direction de la raffinerie Co-op de Regina qualifie les méthodes d’Unifor d’illégales.

Dans un communiqué, la direction indique qu’Unifor continue de bloquer illégalement les entrées de la raffinerie et empêche toujours les allées et venues des personnes et des camions.

Unifor ne respecte pas la loi.

Communiqué de presse de la Raffinerie Co-op de Regina

Le 24 décembre, une juge de Regina a accordé une injonction à la Co-op afin de limiter à 10 minutes par heure le blocage des entrées de la raffinerie par des employés en lock-out.

File d'attente de camions devant la raffinerie Co-op de Regina.

Les lignes de piquetage ralentissent grandement les allées et venues des marchandises à l'intérieur de la raffinerie Co-op de Regina.

Photo : Radio-Canada

Le blocage fait suite à la mise en lock-out, le 5 décembre, des quelque 700 employés de la raffinerie représentés par la section locale 594 d’Unifor.

Les négociations entre les deux parties sont au point mort depuis le 12 novembre 2019. Le principal point de litige entre l’employeur et le syndicat concerne le régime de retraite.

Avec les informations de Charles Lalande et de CBC.

Conflit de travail à la raffinerie Co-op de Regina

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Relations de travail