•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le condamné pour meurtre William Sandeson fait appel de sa peine de perpétuité

William Sandeson escorté par des policiers.

William Sandeson fait appel de sa condamnation à vie pour le meurtre de Taylor Samson.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

L'audience d'appel de William Sandeson a débuté lundi matin à Halifax. Cet ancien étudiant de médecine de l'Université Dalhousie avait été reconnu coupable du meurtre d’un autre étudiant, Taylor Samson, âgé de 22 ans. L'avocat évoque un conflit d’intérêts lié au détective de la défense.

Ian Smith, l’avocat de Sandeson, estime que le premier procès n’a pas été équitable et demande une révision de la sentence. Il met en cause le travail de Bruce Webb, un détective engagé par la défense, qui aurait aidé la police à construire ses accusations au lieu d’aider son client.

La défense avait un traître dans l'équipe de défense. [Sandeson] a été trahi par quelqu'un qui avait un devoir envers lui, a déclaré Ian Smith, avocat de Sandeson, devant la Cour d'appel.

L’avocat ajoute que le juge de première instance n’a pas pris tous les éléments en compte et que les droits de son client n’ont pas été respectés. Il estime que certains Canadiens seraient choqués d'apprendre qu'un membre de la défense était devenu un agent de l'État en plein milieu d'une enquête.

Selon l’avocat, c’est le détective qui aurait demandé à la police d'interroger, de nouveau, deux témoins, soit les voisins de Sandeson. Ce sont eux qui lui auraient avoué avoir vu un homme blessé ensanglanté dans la cuisine de Sandeson.

Durant leur première interrogation, ces témoins n'avaient rien raconté à la police.

Ian Smith soutient que les actions du détective ont eu un impact sur l'équité du processus judiciaire.

Portrait de Taylor Samson.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Taylor Samson, 22 ans, étudiant en physique à Dalhousie, a été tué en août 2015.

Photo : Police régionale d'Halifax

Taylor Samson, 22 ans, étudiant en physique à Dalhousie, a été tué en août 2015.

Il a été aperçu en vie, pour la dernière fois, sur une caméra de surveillance, dans le couloir se rendant à l’appartement de William Sandeson. Personne ne l’a jamais vu sortir. Et son corps n’a pas été retrouvé.

L’enquête judiciaire a révélé que les deux jeunes étudiants étaient impliqués dans un trafic de drogue qui aurait mal tourné.

Lors du procès de juin 2017, William Sandeson a été reconnu coupable de meurtre au premier degré.

Cette accusation a entraîné automatiquement une peine d'emprisonnement à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle.

William Sanderson est très engagé dans sa défense. Il a même pris des cours de droit en prison pour comprendre son cas, et c’est lui qui a demandé cette révision judiciaire. Ses avocats et lui souhaitent la tenue d’un nouveau procès.

La cour a demandé deux nouvelles journées pour étudier cet appel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Crimes et délits