•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les francophones auront accès à un programme pour améliorer leur santé mentale

Un jeune femme porte ses mains à la tête. Des gribouillages comportant des points d'interrogation et d'exclamation entourent sa tête.

La santé mentale est au cœur d'un nouveau programme offert en français dans quatre villes de la Colombie-Britannique.

Photo : getty images/istockphoto

Un nouveau programme pour aider les francophones à prendre soin de leur santé mentale sera lancé à partir de mardi en Colombie-Britannique.

Vivre sa vie pleinement se compose de huit modules de 90 minutes chacun.

Il sera offert pour la première fois en français dans la province grâce à un partenariat de Réseau-Femmes Colombie-Britannique (RFCB), RésoSanté C.-B. et l'Association canadienne pour la santé mentale.

« On donne des outils très concrets et faciles à utiliser», explique Ida Harvey, conseillère en psychologie et formatrice du programme à Vancouver. La formation se donne en groupe avec un maximum de 12 personnes.

Elle coûte 60 $ pour les huit modules.

En plus de Vancouver, trois autres villes accueilleront la formation : Prince George (22 janvier), Surrey (8 février) et Victoria.

Ida Harvey souligne l'importance de prendre du temps pour soi même quand on se sent débordé. Chaque module aborde une thématique différente avec des situations auxquelles on peut faire face au quotidien.

Par exemple, si tu te sens pas bien au travail avec une des personnes avec laquelle tu travailles, étape par étape, on t'apprend à trouver une solution.

Ida Harvey, conseillère en psychologie et formatrice, Vancouver

En 2018, Réseau-Femmes offrait un groupe de soutien pour les personnes aidantes, mais constatant que beaucoup de gens ne s'identifiaient pas comme personnes aidantes, l'organisme a mis en place un programme plus large, précise Marie Lacrampe, chargée de mission Aider sans se brûler, à RFCB.

Elles vont considérer que l'aide qu'elles apportent à leur conjoint, à leur aîné, à leurs enfants, c'est tout à fait naturel, c'est parce que ce sont nos proches [...] elles ne vont pas forcément prendre le temps de se reposer.

Marie Lacrampe, chargée de mission Aider sans se brûler, RFCB, Vancouver

Le programme est ouvert aux francophones, femmes et hommes. « On avait vu que ce programme fonctionnait bien dans d'autres provinces et c'est pourquoi on a décidé de [l'essayer ici], explique Nicolas Roux, coordinateur des communications et des événements à RésoSanté C.-B.

C'est vraiment une formation peu coûteuse qui peut vous donner des outils pour améliorer votre santé mentale et vivre mieux au quotidien.

Nicolas Roux, coordinateur des communications et des événements, RésoSanté C.-B.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !