•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Airdrie se prépare pour les Jeux d’hiver de l’Alberta

Le logo des Jeux d'hiver de l'Alberta sur la façade du Genesis Place.

Le complexe Genesis Place accueillera les épreuves de gymnastique, de ringuette, de judo et de hockey féminin.

Photo : Radio-Canada / Émilie Vast

Émilie Vast

Du 14 au 17 février, les Jeux d’hiver de l’Alberta auront lieu à Airdrie, à 40 km au nord de Calgary. Les organisateurs se disent prêts à accueillir les 2000 athlètes de 11 à 17 ans et leurs entraîneurs.

Le grand complexe sportif d’Airdrie, Genesis Place, est au cœur de ces Jeux de 2020. C’est là que le comité organisateur composé de 40 personnes a installé son quartier général depuis quelques mois.

Nous avons commencé à travailler en 2016, dès qu’Airdrie a été désignée pour organiser les Jeux. Mais, depuis quelques mois, les choses se sont vraiment accélérées, raconte Brad Anderson, le directeur du site.

Pour les organisateurs, c’est la dernière ligne droite. La cérémonie d'ouverture aura lieu le 14 février.

9000 repas par jour

Les Jeux d’hiver de l'Alberta sont destinés aux athlètes de 11 à 17 ans. Au total, nous attendons près de 3000 participants, annonce la présidente du comité, Shauna Quinn. « Il y aura notamment 1855 athlètes et 475 entraîneurs. »

Shauna Quinn est aussi chargée du développement touristique pour la Ville d'Airdrie.

Le premier défi de ces Jeux est de nourrir ces 3000 personnes. Nous allons transformer deux grands terrains sportifs du Genesis Place en cafétéria, explique Mme Quinn. Nous allons y offrir à manger trois ou quatre fois par jour (...) Ça va être assez fou.

Un terrain sportif.

Ce terrain et celui qui est juste à côté serviront de cafétéria durant l’événement au sein du Genesis Place.

Photo : Radio-Canada / Émilie Vast

Un autre défi logistique sera l’hébergement. Nous travaillons avec les écoles de Rocky View. Tous les athlètes vont dormir sur des matelas, dans des salles de classe. Ils seront par groupe de dix et les entraîneurs seront avec eux dans les écoles. Le reste du personnel technique et des officiels seront logés dans des hôtels que nous avons réservés pour eux.

Pour aider, le comité organisateur, près de 700 bénévoles vont se joindre l’équipe. Avec les partenaires, je pense que ça fait, au total, environ 1200 personnes qui travaillent à l'organisation de cet événement, estime Shauna Quinn.

Brad Anderson et Shauna Quinn.

Brad Anderson, directeur du Genesis Place, et Shauna Quinn, présidente du comité organisateur des Jeux d’hiver de l’Alberta 2020.

Photo : Radio-Canada / Émilie Vast

Près de 4000 spectateurs sont aussi attendus durant la compétition, dont de nombreux parents.

À titre de comparaison, Airdrie compte un peu plus de 60 000 habitants.

Tout sera chronométré

16 disciplines sont au programme de ces Jeux 2020. Les épreuves ne se dérouleront pas seulement à Airdrie. Les compétitions de ski de fond et de biathlon, par exemple, auront lieu à Canmore. La natation synchronisée, le patinage de vitesse et le volley-ball sont prévus à Calgary.

C’est ce qui complique d’autant plus le troisième défi : le transport. Tout se fera en autobus.

Il faut s’assurer que les autobus puissent accéder aux sites, arriver, repartir, que les athlètes puissent se rendre sur les différents sites et qu’ils soient à l’heure pour leurs épreuves, souligne Brad Anderson.

Les retards, c’est aussi ce que redoute Shauna Quinn. Quand vous élaborez un plan opérationnel, il y a tellement d’éléments différents. Vous devez faire très attention au timing, car tout a un effet domino, un effet boule de neige.

Une salle de gymnastique.

Les épreuves de gymnastique et de la plupart des sports se dérouleront à Airdrie, mais il y en aura aussi à Canmore et à Calgary.

Photo : Radio-Canada / Émilie Vast

Malgré tout, l’équipe garde confiance. Nous avons la chance d’avoir beaucoup d’employés municipaux qui étaient déjà là quand Airdrie avait accueilli les Jeux d’été en 2014, rappelle M. Anderson.

Nous avons aussi consulté les villes de Red Deer et de Fort McMurray, qui ont accueilli des Jeux récemment. Nous leur avons demandé conseil sur les questions logistiques.

Le seul élément qui inquiète Brad et Shauna, c’est la météo. Ici, en hiver, on ne sait jamais comment sera le temps. Alors, on essaie d’avoir un plan pour toutes les éventualités, explique Mme Quinn.

Elle est d’autant plus inquiète que la cérémonie d’ouverture est prévue dehors, devant l’hôtel de ville. À Airdrie, aucun endroit n'était suffisamment grand pour accueillir tout le monde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Événements sportifs