•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : l'OMS dira mercredi si c’est une urgence « de portée internationale »

Le Canada n'a mis en place aucune mesure de dépistage, contrairement à ce qu'ont fait certains grands aéroports des États-Unis.

Des voyageurs portent un masque pour se déplacer dans les espaces publics.

Des voyageurs chinois près de la gare de Pékin.

Photo : La Presse canadienne / Mark Schiefelbein/AP

Radio-Canada

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé lundi qu’elle se réunira d'urgence mercredi pour déterminer si le nouveau virus proche du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) est une urgence de santé publique de portée internationale.

La transmission du virus par contagion entre personnes est désormais avérée, selon Zhong Nanshan, un scientifique chinois renommé et membre de la Commission nationale de la santé.

Selon l'agence officielle chinoise Xinhua, cette conclusion, approuvée par la Commission nationale de la santé, expliquerait deux cas de transmission du coronavirus dans la province du Guangdong. Ces deux patients n'avaient pas visité Wuhan et ont été infectés par un proche malade, selon M. Zhong.

La Commission nationale de la santé rapporte de son côté que 15 travailleurs de la santé de la ville de Wuhan ont été infectés par le virus.

Jusqu'ici, les autorités chinoises considéraient que le risque d'une transmission entre humains était jugé faible, même s'il n'était pas exclu.

La transmission humaine pourrait permettre au virus de se propager plus rapidement et plus largement.

Pour l'OMS, un animal semble être la source primaire la plus vraisemblable, avec une transmission limitée d'humain à humain par contact étroit.

Un quatrième pays asiatique atteint par le nouveau coronavirus

La Corée du Sud est, depuis lundi, le quatrième pays à déclarer un cas du nouveau coronavirus, alimentant les craintes d'une propagation de la maladie.

Le virus a été détecté chez une Chinoise arrivée par avion à Incheon, à l'ouest de Séoul, en provenance de la ville chinoise de Wuhan, d'où semble être partie l'épidémie, a indiqué le Centre coréen pour le contrôle des maladies et la prévention (KCDC).

La femme de 35 ans a été placée en isolement dans un établissement médical d'Incheon. Son état est considéré comme stable.

Selon les autorités sud-coréennes, elle s’était rendue samedi dans un hôpital de Wuhan en raison d'un rhume, et on lui avait prescrit des médicaments avant qu'elle ne prenne son vol pour Incheon.

Le KCDC cherche maintenant à déterminer quels ont été ses déplacements à bord de l'avion pour voir si elle a été en contact avec d'autres personnes, dont le personnel navigant, a fait savoir sa directrice, Jung Eun-kyeong.

Elle voyageait à Séoul pour le Nouvel An chinois. Comme sa maladie a été détectée très tôt, elle n'a pas été en contact avec les gens [à l'aéroport].

Jung Eun-kyeong, directrice du KCDC
Un homme vu de dos regarde la notice, placée sur la poste d'une zone réservée.

Un secouriste passe devant une notice concernant le nouveau type de coronavirus, à Incheon, en Corée du Sud.

Photo : Reuters / Yonhap

Le nouveau coronavirus touche essentiellement la Chine, où le dernier bilan des autorités, lundi, fait état de 218 cas, dont 4 mortels.

La ville de Wuhan, où les premiers cas ont été reliés à un marché de fruits de mer désormais fermé, rapporte à elle seule 198 patients infectés.

Des cas sont aussi répertoriés à Pékin et à Shanghaï, et dans les provinces du Xinjiang et du Guangdong.

Deux cas de la maladie ont aussi été confirmés en Thaïlande et un au Japon. Les trois personnes touchées ont pour point commun de s'être rendues à Wuhan.

En Australie, un homme rentrant de Chine et présentant les symptômes du mystérieux virus a été placé à l'isolement à son domicile, a révélé la chaîne de télévision ABC.

Cet homme, qui serait le premier cas suspect de ce nouveau coronavirus dans le pays, est récemment rentré de Wuhan.

Le coronavirus s'étend en Asie

Le président Xi veut résolument enrayer la maladie

Le président chinois Xi Jinping a pour sa part donné lundi le signal d'une mobilisation du pays pour enrayer résolument la propagation du nouveau virus.

Selon la télévision nationale, le numéro un chinois a donné expressément des instructions à propos de l'épidémie de pneumonie causée par un nouveau coronavirus [...] réclamant que la propagation de l'épidémie soit résolument enrayée.

En plein chassé-croisé dans les transports avant le Nouvel An chinois, samedi, il a jugé absolument crucial de faire un bon travail en matière de prévention et de contrôle épidémiologiques.

Alors que la Chine avait fait état jusqu'à samedi de moins d'une cinquantaine de cas, des experts britanniques ont estimé que le chiffre réel dépassait probablement le millier en date du 12 janvier dans la seule ville de Wuhan.

À ce propos, le dirigeant communiste a jugé nécessaire de diffuser l'information en temps et en heure et de renforcer la coopération internationale.

Il est nécessaire de renforcer l'orientation de l'opinion publique et l'explication des politiques publiques, a-t-il poursuivi, tout en appelant à maintenir résolument la stabilité de la société et faire en sorte que les masses jouissent d'un Nouvel An stable et paisible.

Lors de la pandémie de SRAS, qui avait tué quelque 650 personnes en Chine et 44 au Canada en 2002-2003, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait vivement critiqué Pékin pour avoir tardé à donner l'alerte et tenté de dissimuler l'ampleur de la maladie.

Des employés portant un uniforme de protection les couvrant complètement font rouler une civière à l'extérieur de l'hôpital.

Des employés transfèrent un patient à l'hôpital Jinyintan, à Wuhan. Tous les patients qui ont contracté une pneumonie causée par le nouveau coronavirus sont traités à cet endroit.

Photo : Reuters / Darley Shen

Des millions de Chinois en déplacement

Des centaines de millions de Chinois ont déjà commencé à voyager en autocar, en train et en avion pour rendre visite à leurs familles avant la fête du Nouvel An.

S'étirant sur 15 jours à grand renfort de festivités et de réunions entre proches, cette célébration, aussi appelée Fête du printemps, est la plus importante de l'année en Chine.

Jusqu'à nouvel ordre, les déplacements ne font l'objet d'aucune restriction et une relative insouciance semblait de mise lundi dans les gares bondées, selon des voyageurs rencontrés par l'AFP.

Il est difficile de se prémunir contre un tel virus, commente Li Yang, une jeune femme âgée de 28 ans originaire de Mongolie.

Elle assure ne pas avoir pris de mesures de précaution particulières autres que le port du masque habituel, très répandu dans les rues de la capitale chinoise quand l'air est pollué.

J'ai vu les infos, mais hormis un masque, je ne sais pas comment me protéger autrement, se désole Guo, 26 ans, qui ne souhaite pas donner son nom complet.

Elle assure néanmoins faire attention et éviter la foule, même si cela relève d'une mission quasi impossible en Chine au moment des grands départs.

Qu'est-ce qu'on peut faire d'autre? On doit bien rentrer pour le Nouvel An chinois, ajoute la jeune femme qui compte passer 12 jours en famille dans la province du Liaoning, limitrophe de la Corée du Nord.

Au milieu de longues files d'attente devant les guichets de billetterie, Tian Wei, un chauffeur de poids lourd de 48 ans, assure ne pas s'inquiéter. Je suis en assez bonne santé et je fais souvent de l'exercice à l'extérieur, dit-il.

Ma ville, Yichang, est à deux heures de train de Wuhan [...]. J'avais prévu pas mal de choses (pendant les congés) là-bas et pensais y rester un jour ou deux, explique à l'AFP Mme Jiang, qui n'a pas donné son nom complet.

Mais maintenant, je pense que je vais juste passer à Wuhan pour faire un changement de train.

Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, Associated Press, et New York Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Asie

International