•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Terre-Neuve-et-Labrador : l’état d’urgence prolongé jusqu’à mardi à Saint-Jean

Certaines épiceries à Saint-Jean devraient rouvrir mardi de 10 h à 18 h pour vendre des « aliments de base ».

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une femme tente d'enlever la neige de son entrée de maison.

Saint-Jean, la capitale de Terre-Neuve, est paralysée après avoir reçu plus de 76 cm de neige vendredi.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Des militaires armés de pelles se sont dispersés à Saint-Jean, Terre-Neuve, en réponse à des appels de résidents qui avaient encore du mal à se frayer un chemin après les chutes de neige sans précédent de la semaine dernière.

L'état d'urgence se poursuit pour un cinquième jour consécutif dans la capitale terre-neuvienne, mardi.

Les déplacements sont demeurés difficiles dans l'est de l'île et certains résidents ont dû compter sur la solidarité de leurs voisins pour se nourrir.

Des membres de l'Armée canadienne et de la Marine royale canadienne ont été déployés dans la ville, où la circulation était réduite à une voie entre d'épais amoncellements de neige.

Des camions à benne transportant des chargements de neige partageaient la route avec des véhicules de police, des camionnettes transportant des chasse-neige et des piétons qui se dégourdissaient les jambes après des jours de confinement à la maison.

Des militaires déblaient l'entrée d'une résidence à Terre-Neuve.

Les régions de l'est de Terre-Neuve sont paralysées depuis vendredi, lorsqu'un blizzard majeur a fait tomber des quantités de neige record; la capitale a été ensevelie sous plus de 76 centimètres en une seule journée, avec des rafales de plus de 150 kilomètres/heure.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Certaines réserves de nourriture épuisées

Les restrictions seront toutefois levées mardi, ce qui permettra aux résidents de conduire leur voiture et de faire leurs courses pour la première fois en 72 h.

Saint-Jean a annoncé que les épiceries dans les limites de la ville ouvriraient mardi de 10 h à 18 h.

Les bars, les restaurants, les chaînes de restauration rapide et les points de vente ne sont toujours pas autorisés à ouvrir.

Les résidents doivent être prêts à acheter suffisamment de nourriture pour leur famille pendant 48 heures.

Danny Breen, maire de Saint-Jean

En quatre jours d'état d'urgence, plusieurs ont épuisé leurs réserves.

Des résidents de Terre-Neuve font la file devant un magasin après une tempête historique.

Les gens se sont rendus dimanche dans les dépanneurs et les stations-service qui ont ouvert malgré l'état d'urgence, vendant de la nourriture, des cigarettes et d'autres articles.

Photo : Radio-Canada / Malone Mullin

Des dépanneurs ont ouvert leurs portes dimanche durant quelques heures.

Après des heures d’attente en file, plusieurs clients de ces commerces ont dû rebrousser chemin, en raison, notamment, d’un fort achalandage et d'un manque de produits sur les étalages.

Avec une deuxième chute de neige dimanche soir, la Ville a indiqué que les pharmacies seraient fermées lundi, avant de préciser plus tard que certaines pourraient être autorisées à ouvrir pour exécuter des ordonnances.

Certaines pharmacies de Saint-Jean ont ouvert brièvement pour permettre aux résidents de se procurer leurs médicaments. Mais cet interlude n’a pas duré bien longtemps.

450 soldats déployés

Les Forces armées canadiennes ont déclaré sur Twitter qu'elles avaient déployé 300 personnes dans la province lundi.

Le ministre fédéral de la Défense, Harjit Sajjan, a affirmé que 450 soldats – incluant environ 175 réservistes – se trouveraient mardi à Terre-Neuve pour aider la province à se remettre de la tempête.

Des militaires déneigent l'entrée d'une maison.

Les militaires ont entrepris d'aider les résidents de Terre-Neuve à se relever du blizzard historique qui a balayé la province.

Photo : Gracieuseté/FOIA

Ces équipes des FAC ont pour mission de déblayer les entrées ensevelies des résidents, d'assurer la sécurité des aînés et des personnes à mobilité réduite, et de fournir du soutien médical en milieu hospitalier.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, indique que l'armée pourra également aider à déterrer les bouches d'incendie et à transporter les travailleurs essentiels aux centres hospitaliers.

Bill Ash, 70 ans, a déclaré que la vue d'une allée dégagée était un soulagement après avoir passé quatre jours entouré par la neige à perte de vue.

Un homme devant sa résidence enneignée.

Bill Ash se penche sur le travail effectué par les soldats après qu'ils ont déneigé sa résidence à Saint-Jean, le lundi 20 janvier 2020.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

J'étais dans une situation assez difficile jusqu'à ce que je voie nos militaires arriver ce matin (lundi), a-t-il dit. J'apprécie vraiment tout ce qu'ils ont fait.

Aussi longtemps que nécessaire

En marge du conseil des ministres à Winnipeg, M. Sajjan a indiqué qu'il était beaucoup trop tôt pour déterminer combien de temps encore l'aide militaire serait nécessaire, mais a déclaré que les troupes demeureraient dans la province aussi longtemps qu'il le faudra.

Des militaires autour d'une table discutent.

Les troupes de Gagetown, au Nouveau-Brunswick, ont préparé leur journée de travail à Terre-Neuve, tard dimanche soir.

Photo : Gracieuseté/FOIA

Il a ajouté que le contingent pourrait être renforcé si cela s'avérait nécessaire.

Il y a beaucoup de résidents qui, présentement, ne peuvent tout simplement pas sortir de chez eux. Ça génère de la peur et du stress chez ces citoyens, en particulier lorsqu’ils se retrouvent en situation d'urgence. Il faut acheminer de l’aide sur place, a déclaré le premier ministre à nos collègues de la CBC, lundi matin.

Le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, a déclaré lors d'une conférence de presse à Winnipeg dimanche que deux hélicoptères Cormorant, un hélicoptère Griffon et deux avions Hercules ont été envoyés à Terre-Neuve.

Des équipes de la Croix-Rouge canadienne sont également sur place pour donner un coup de main, a précisé le premier ministre. Rappelons que les résidents sont confinés dans leurs domiciles depuis vendredi.

Tous les vols annulés

L'aéroport international de Saint-Jean a annoncé que les vols commerciaux demeureraient suspendus jusqu'à mercredi matin.

L'aéroport était ouvert depuis dimanche pour des vols militaires et d'urgences de santé publique.

État d'urgence maintenu

Certaines communautés voisines ont levé l'état d'urgence pendant la journée de lundi, mais il est demeuré en vigueur dans la capitale de la province, qui a ordonné la fermeture des commerces – à l'exception des stations-service et des entrepreneurs privés de déneigement – et demandé aux gens de ne pas sortir dans les rues.

Trois personnes avec des pelles dans une rue complètement enneigée.

Des résidents de Saint-Jean de Terre-Neuve déneigent le 19 janvier 2020.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Homme disparu : troisième journée de recherches

Les recherches devaient se poursuivre lundi pour trouver Joshua Wall, 26 ans, que l'on a vu pour la dernière fois quitter son domicile de Roaches Line, vendredi, dans le but de traverser une zone boisée pour se rendre à la résidence d'un ami à Marysvale.

Un homme coiffé d'une tuque rouge et avec un casque d'écoute rouge autour du cou.

Josh Wall, 26 ans, manque à l'appel depuis le 17 janvier 2020, le jour où le blizzard a frappé Terre-Neuve.

Photo : Facebook

La GRC a déclaré que les services de recherche et de sauvetage d'Avalon North Wolverines se concentreraient lundi sur les zones hors du sentier, où l'on pense que M. Wall s'est déplacé à pied depuis son domicile.

Conditions météorologiques plus clémentes

Environnement Canada prévoit une météo plus clémente pour les Terre-Neuviens cette semaine.

Des averses de neige isolés de moins de 1 cm de neige sont attendues mardi.

Un homme saute en planche à neige dans une rue après une tempête de neige.

Un homme fait de la planche à neige dans une rue de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, le 19 janvier 2020.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Il s'agirait des dernières, puisqu'on n'anticipe ni neige ni pluie jusqu'à dimanche.

Jusqu'à de 5000 $ d'amende

Seulement les déneigeuses et les véhicules d’urgence peuvent emprunter les routes.

Dans plusieurs cas, les routes ne sont pas encore sécuritaires, et les secours d'urgence ont besoin d'un accès sans entraves pour fournir des services, a indiqué lundi après-midi le ministère des Affaires municipales.

Les automobilistes qui contreviennent à cette directive peuvent recevoir une amende maximale de 5000 $, a expliqué M. Breen.

Du même souffle, il a prévenu que la Force constabulaire royale de Terre-Neuve allait veiller au respect de cette consigne.

Vous n’avez pas l'autorisation de conduire dans les rues de la ville, a lancé le maire Danny Breen en entrevue sur les ondes de CBC lundi matin.

Les employés de la Ville enlèvent la neige avec leur machinerie.

Les opérations de déneigement se poursuivent à Saint-Jean dimanche.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Résilience et générosité

C'est le cas de Nathalie Brunet, qui vit cloîtrée dans sa maison depuis quatre jours.

Elle habite à Torbay, au nord de Saint-Jean, depuis un peu plus de trente ans. Elle est abasourdie par les événements.

Je n’ai jamais rien vu de plus qu’un pied et demi de neige. On a 80 cm de neige ici. On n’a jamais eu d’état d’urgence qui a été déclaré. C’est vraiment une tempête qui dépasse tout ce que j’ai vu ici.

Nathalie Brunet, résidente

La légèreté, la résilience, la générosité et l'entraide avec lesquelles les Terre-Neuviens ont affronté la tempête la rendent fière d’y habiter. Mon Dieu que je suis contente de ma province d’adoption!

Hier, elle a pu sortir de chez elle pour une première fois. L’état d’urgence a été levé pour quelques heures dans sa municipalité.

J’ai de la chance. Il y a quelqu’un qui va venir avec une charrue pour dégager mon entrée. Alors, je vais aller voir s’il y a des voisins qui ont besoin d’un coup de main, a raconté Nathalie Brunet.

Le gouvernement provincial a appelé les résidants à continuer d'être à l'affût des besoins des personnes âgées, des gens handicapés et des autres personnes vulnérables après des jours de confinement, privés d'aliments de base et de médicaments.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !