•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrasement du vol PS752 : un hommage aux victimes qui résidaient à Ottawa

Des personnes rendent hommage aux victimes de l'écrasement.

Plusieurs élus, dont le maire d'Ottawa, ont pris part à l'événement. Les ambassades d'Ukraine et d'Afghanistan, notamment, étaient aussi représentées.

Photo : Radio-Canada / Antoine Trépanier

Radio-Canada

Plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées pour rendre hommage aux victimes canadiennes de l'écrasement du vol PS752 d'Ukraine International Airlines (UIA), dimanche, à l'hôtel de ville d'Ottawa, alors que les corps des victimes ukrainiennes sont rapatriés dans leur pays.

Des proches des victimes ainsi que des gens de plusieurs communautés d'Ottawa, pas seulement iranienne, ont rendu hommage aux victimes qui avaient un attachement à la capitale nationale, notamment des étudiants des universités Carleton et d'Ottawa de 16 h à 19 h.

Plusieurs élus, dont le maire d'Ottawa, ont pris part à l'événement. Les ambassades d'Ukraine et d'Afghanistan, notamment, étaient aussi représentées.

Parmi les personnes présentes, Mona Akhbarifar, une Iranienne qui étudie à l'Université d'Ottawa, s'est réjouie du caractère rassembleur de la cérémonie.

On est vraiment touchés, bouleversés, extrêmement tristes de cette tragédie. Peu importe notre nationalité, notre pays, notre religion, notre parti politique, nous sommes venus ici tout simplement pour dire que nous sommes affectés par cet événement, a-t-elle témoigné.

Pour moi, la plupart de ces victimes étaient des étudiants internationaux, ils n'avaient pas de famille ici, alors c'est une façon de montrer que la communauté se tient ensemble, en particulier dans ces moments difficiles, a commenté pour sa part l'organisateur de la cérémonie et directeur de PAND Settlement Services, Kaveh Shakouri.

Mme Akhbarifar s'est dite très émue de la réaction des Canadiens à la suite de la tragédie.

Les Canadiens ont partagé leur sentiment avec nous, surtout le premier ministre, qui a participé à toutes les cérémonies. Pour nous, ça compte vraiment.

Mona Akhbarifar, étudiante iranienne de l'Université d'Ottawa

Rappelons que le Boeing 737 d'UIA de la compagnie Ukraine International Airlines a été abattu par erreur par des tirs de missiles iraniens, tout juste après son décollage de Téhéran. La catastrophe a fait 176 victimes, dont 57 citoyens canadiens et 29 personnes ayant le statut de résident permanent au Canada.

Quelle destination pour les boîtes noires?

Par ailleurs, les cercueils des 11 Ukrainiens morts dans l'avion ont été rapatriés d'Iran à Kiev, enveloppés dans des drapeaux, dimanche.

Ottawa a insisté auprès de Téhéran pour que les boîtes noires de l'avion ukrainien abattu par l'Iran le 8 janvier soient envoyées rapidement en Ukraine ou en France.

J’ai contacté mon homologue iranien pour réitérer la position du Canada. Que les boîtes noires soient envoyées le plus rapidement possible, soit en Ukraine, soit en France, pour que cela puisse être fait dans un endroit où l’expertise existe et que ce soit fait de façon transparente, a fait savoir le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne.

Cette semaine, le gouvernement canadien a annoncé qu'il remettra 25 000 $ aux proches des victimes canadiennes.

Avec les informations d'Antoine Trépanier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Écrasement d'avion