•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux ans plus tard, la nouvelle station-service sur la rue Dunant ouvrira ses portes

La station-service ne porte la bannière d'aucune pétrolière.

La station-service ouvrira ses portes en mars.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

La nouvelle station-service construite à l’intersection des rues Dunant et Thibault à Sherbrooke ouvrira finalement ses portes le 3 mars, plus de deux ans après le début de sa construction.

Selon le promoteur et propriétaire du projet, Alain Lemay, c’est la pétrolière Shell qui a finalement décidé d’élire domicile dans les nouvelles installations du secteur Ascot de Sherbrooke.

Ça a été long et pénible parce qu’on sait que dans le marché il y a des pénuries de main d’oeuvre et ça touche aussi les pétrolières, fait valoir Alain Lemay.

Accommodement pour les résidents

La construction de cette station-service avait été fortement critiquée par des citoyens qui étaient déçus que ce terrain qui fait face à un parc ait été déboisé. Le promoteur, quant à lui, affirme qu’il fera certains accommodements pour préserver la quiétude des résidents. Au printemps, une rangée d’arbres sera plantée près du lave-auto, en raison du bruit qui pourrait déranger le voisinage.

Par ailleurs, le promoteur croit que ce nouveau service sera très utilisé dans le quartier.

C’est le genre d’endroit où les pétrolières aiment être parce qu’il y a une zone résidentielle, surtout pour le dépanneur alors je pense que la pétrolière est confiante d’avoir un bon succès à cet endroit-là.

Alain Lemay, propriétaire de la station-service

Pour compléter le projet, le promoteur est maintenant à la recherche d’un restaurateur rapide pour l’intégrer à la station. Selon Alain Lemay, l’ouverture en mars pourrait contribuer à convaincre une bannière de s’y installer.

C’est sûr que ça va peut-être aller plus vite par la suite de voir qu’il y a de l’opération et de l’achalandage, estime Alain Lemay.

Les citoyens qui s’étaient opposés à la construction de cette station-service avaient affirmé à l’automne dernier s’être résignés, alors que la Ville de Sherbrooke n’avait pas arrêté le développement du projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Économie