•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle application pour préserver la langue crie

Gros plan sur un téléphone portable qui montre la page d'accueil de l'application Elders Speak.

L'application est gratuite et offre 900 mots et phrases enregistrés par des anciens de cinq Premières Nations du nord-ouest de l'Alberta.

Photo : Fournie pas Kee Tas Kee Now Tribal Council Education Authority

Radio-Canada

Plus de 150 aînés de cinq Première Nations de l’Alberta ont participé à la création d’une application dont le but est de préserver la langue crie.

L’application gratuite appelée Elders Speak a été créé par Kee Tas Kee Now Tribal Council Education Authority (KTCEA), l’autorité responsable de six écoles de cinq Premières Nations du nord de l’Alberta.

L’application documente, grâce à l’audio, la langue crie telle qu’elle est parlée dans le nord-ouest de la région de Grande Prairie.

L’application comprends 900 mots et phrases qui permettent d’identifier la faune et la flore locale ainsi que des activités de tous les jours. 

Audrey Anderson.

Audrey Anderson explique que ce sont les aînés qui ont choisi les catégories et les mots en fonction de ce qu’ils voulaient que les enfants apprennent.

Photo : Fournie par Kee Tas Kee Now Tribal Council Education Authority

L’une des responsable du projet, Audrey Anderson explique que le but était de permettre de partager les connaissances langagières des aînées pour de nombreuses années à venir.

Grâce à l’application les prochaines générations pourront continuer de les entendre, se réjouit-elle. Je suis extrêmement fière de l’outil d’enseignement qui a vu le jour grâce à leurs conseils, leur savoir et leur direction.

D’abord pensé pour les élèves des Premières Nations, l’application pourra également servir, croit Audrey Anderson, à ceux qui s’intéresse à la langue crie ainsi qu’aux personnes qui s’établisse dans la région et qui veulent en apprendre plus sur leur nouvel environnement.

Avec les informations de Madeleine Cummings

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Autochtones