•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Manitobain aux premières loges du blizzard à Terre-Neuve

La rue Holloway, enneigée, vue à partir de la rue Prospect.

Des monticules dépassant les deux mètres jonchent certaines rues de Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador. A snowy view up Holloway Street from the corner of Prospect Street after a weekend storm in St. John's, N.L. (Submitted by Jacob Herd)

Photo : Jacob Herd

Radio-Canada

Un Manitobain nouvellement déménagé à Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador, compte parmi ceux qui ont été forcés de s’armer de patience et d’une pelle pour réussir à dégager l’accès à leur maison à la suite du blizzard qui a frappé la province de l’Atlantique vendredi.

« Je ne suis qu’un Manitobain ayant déménagé à Terre-Neuve au pire moment possible », croit Jacob Herd.

Le musicien winnipégois est déménagé à Saint-Jean pour vivre avec sa petite amie à peine deux semaines avant la tempête.

« Ça donne tout un choc », admet-il. « J’avais vécu de grosses tempêtes, mais je n’avais jamais vu ça. »

Certains monticules de neige dépassent 2 mètres de hauteur et Jacob Herd a consacré au moins trois heures à l’art du pelletage pour dégager l’entrée de sa maison.

« Je suis arrivé ici sans pelle ni bottes… et je me suis empressé d’en acheter! »

Malgré la tempête, M. Herd dit être prêt à affronter la neige des provinces de l’Atlantique, ne serait-ce que pour s’éviter les grands froids manitobains.

Une pelle de plastique rouge est plantée dans un haut monticule de neige, à côté d'un sentier étroit menant à la porte d'entrée d'une maison.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jacob Herd dit être arrivé à Terre-Neuve sans pelle ni bottes, une situation à laquelle il a rapidement remédié.

Photo : Radio-Canada / Jacob Herd

« Honnêtement, je ne veux pas décourager mes amis manitobains, mais je pense que je préfère cette neige… Au moins, je n’ai pas l’impression que je vais surgeler en moins de cinq minutes », s’exclame-t-il.

La province a déclaré l’état d’urgence et des militaires devraient y être déployés en début de semaine.

Par courriel, la Ville de Winnipeg dit avoir communiqué avec les autorités municipales de Saint-Jean, précisant que le maire de la capitale manitobaine a offert son aide à son homologue terre-neuvien.

Pour sa part, le gouvernement provincial précise ne pas avoir reçu de demande d’aide de Terre-Neuve-et-Labrador, mais se dit prêt à intervenir s’il reçoit une requête.

Avec les informations de Dana Hatherly, Riley Laychuk et de la Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Conditions météorologiques