•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vladimir Poutine se dit contre un nombre de mandats présidentiels illimités

Vladimir Poutine entre deux mannequins portant l'uniforme des soldats de la Deuxième Guerre mondiale.

Le président russe Vladimir Poutine a visité un site historique de la Deuxième Guerre mondiale à Saint-Pétersbourg.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Le président russe Vladimir Poutine s’est dit contre l’idée d’avoir un nombre de mandats illimités comme c’était le cas en Union soviétique.

Vladimir Poutine a fait cette déclaration lors d’une rencontre à Saint-Pétersbourg avec des vétérans de la Deuxième Guerre mondiale. Cette semaine, il annonçait sa volonté de lancer des réformes constitutionnelles qui pouvaient mener à la possibilité d’être réélu après la fin de son mandat en 2024.

C’est lorsqu’un vétéran lui a proposé de ne pas avoir de nombre limite de mandats que le président russe a répondu qu’il serait très perturbant de retourner à une situation digne des années 1980, alors que les chefs de l’État restaient un par un au pouvoir jusqu’à leur mort.

Il y a beaucoup d’incertitudes entourant le futur politique de la Russie depuis que M. Poutine a suggéré dans ses réformes que les élus puissent nommer le premier ministre du pays et les membres du cabinet, une prérogative qui revient actuellement au président russe.

Certains experts avancent qu’après avoir augmenté les pouvoirs du Parlement et du cabinet et après avoir réduit ceux du président, M. Poutine répète une stratégie qu’il a déjà employée pour demeurer au pouvoir : devenir premier ministre.

Vladimir Poutine est devenu président pour la première fois en 2000 et a été désigné premier ministre en 2008 puisque la Constitution russe l’interdisait de se présenter pour un troisième mandat. Son successeur à titre de président, Dimitri Medvedev, était perçu comme beaucoup moins influent que lui.

M. Medvedev, qui est devenu premier ministre après le retour de M. Poutine à titre de président, a remis sa démission mercredi et a été remplacé par l’ancien directeur du Service fédéral de taxation, Mikhail Mishustin.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique internationale

International