•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pompiers de La Tuque combattent les flammes en Australie

Un pompier marchant avec des flammes derrière lui.

Deux pompiers de La Tuque partent combattre les feux en Australie.

Photo : AAP / Dan Himbrechts

Radio-Canada

Deux pompiers forestiers de La Tuque se joignent au contingent de sapeurs québécois partis combattre les feux de forêt qui font rage en Australie.

Jonathan Tousignant et François Desaulniers se sont envolés samedi pour une mission de 31 jours. Ils font partie de la vingtaine de pompiers du Québec choisis pour prêter main-forte aux équipes sur place.

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) explique qu'ils ont passé des tests physiques dernièrement et qu'ils ont été sélectionnés pour leurs qualifications supérieures.

La mission comporte un certain degré de risques, mais l'organisme assure que les pompiers sont bien formés et qu'ils ont la consigne de ne pas mettre leur sécurité en péril.

En Australie, des précipitations fort attendues se sont abattues sur des régions de l'est du pays ravagé par les feux de forêt. De la grêle et de la pluie, surtout, sont tombées. Le secteur de Brisbane, dans l'État du Queensland, a été le plus touché, avec 300 millimètres de pluie en une seule nuit, ce qui a causé des inondations par endroits.

C'est un travail colossal. C'est sûr qu'ils attendaient la pluie avec impatience. Cependant, on nous dit que c'est tellement sec là-bas que ça va en prendre beaucoup d'eau avant que ça donne un apport significatif pour le combat des feux, indique le coordonnateur à la prévention et aux communications à la SOPFEU, Stéphane Caron.

De nombreux feux de forêt demeurent d'ailleurs toujours actifs, malgré ces précipitations.

Jusqu'à présent, les feux de forêt ont fait 29 morts, brûlé des millions d'hectares et détruit plus de 2 500 résidences.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !