•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cours en français permet d'aborder les premiers soins en santé mentale

Profil en noir d'un homme assis sur une chaise et qui a le front appuyé dans sa main.

Le cours permet de mieux accompagner les gens sujets à des troubles de santé mentale.

Photo : iStock

Radio-Canada

Afin d'aider des personnes au bien-être psychique fragile, une formation de premiers soins en santé mentale est proposée en français à Saskatoon.

Les participants qui suivent l’atelier organisé samedi et dimanche par le Réseau santé en français de la Saskatchewan obtiendront un certificat reconnu par la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC).

Étalé samedi et dimanche, le cours gratuit se penche sur les troubles les plus courants, dont l’anxiété, les traumatismes et la consommation de substances.

À l'écoute de l'autre

L’accent est mis sur l’écoute de l’autre sans porter de jugement. « Rassurer, donner de l’information...On incite [les gens] à chercher de l’aide professionnelle, car nous ne sommes pas des professionnels de la santé », explique Francine Proulx-Kenzle, une des formatrices.

Mme Proulx-Kenzle constate que la société stigmatise aujourd'hui moins souvent les personnes sujettes à des problèmes de santé mentale. Cependant, dit-elle, une personne atteinte d’un trouble d’anxiété, par exemple, sera tout de même jugée plus sévèrement que quelqu'un qui se casse une jambe.

Selon la CSMC, 7,5 millions de Canadiens vivent avec une maladie mentale. Ils sont 200 000 en Saskatchewan, selon des chiffres remontant à 2015 de l’Association canadienne pour la santé mentale.

Avec les informations d'Alexis Lalemant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Santé mentale