•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de remplacement du pont entre Gatineau et Val-des-Monts refait surface

Un pont recouvert de neige avec aucun accès de circulation.

Le pont du sixième rang aux limites de Gatineau et Val-des-Monts est fermé depuis qu’il a été endommagé en 2009.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le projet de remplacement du pont entre Gatineau et Val-des-Monts, condamné depuis 10 ans, refait surface. Des citoyens et plusieurs élus sont déterminés à ce que le chemin du sixième rang soit entièrement rouvert dans les deux prochaines années.

Le pont qui enjambe la rivière Blanche aux limites de Gatineau et Val-des-Monts est fermé depuis qu’il a été endommagé par le passage de poids lourds en 2009, au grand dam des commerçants et citoyens du coin.

Certains d’entre eux jugent que l'attente a assez duré, et ils demandent aux élus d'agir.

Un homme parle à la journaliste dans une épicerie.

Sylvain Bertrand dit que le Ministère des Transports l'a empêché de mettre des pancartes routières pour aider ses clients à trouver sa ferme.

Photo : Radio-Canada

Sylvain Bertrand est le propriétaire de la ferme Aux saveurs des Monts. Il y élève du poulet, et se spécialise dans les produits de fondue et de raclette.

Encore dans le temps des fêtes, j'ai une dame d'Ottawa qui, au bout de deux heures, n'avait pas trouvé l'endroit.

Sylvain Bertrand, propriétaire de la ferme Aux saveurs des Monts

Il a constaté que sa clientèle a diminué et croit que c'est en lien avec la fermeture du pont.

Qui doit payer pour la reconstruction?

Ce qui freine le progrès dans ce dossier, ce sont les coûts de remplacement élevés, explique le conseiller du district de la Rivière-Blanche, Jean Lessard.

Un homme parle à la journaliste

Le conseiller Jean Lessard estime que le pont du sixième rang n'était pas en bon état même avant qu'il ne soit fermé. Il veut relancer le dossier, et aller chercher le financement pour le remettre en bon état.

Photo : Radio-Canada

Les coûts étaient évalués dans le temps, en 2013, entre 1,5 et 2 millions de dollars. Là, c'est sûr que ça peut avoir changé, a estimé le conseiller Lessard.

Le pont du chemin du sixième rang est considéré comme étant la responsabilité de la Ville de Gatineau. Or, la Ville estime que seulement une vingtaine de Gatinois sont susceptibles de l'emprunter régulièrement, contre une cinquantaine de résidents de Val-des-Monts.

Le conseiller Lessard et le maire de Val-des-Monts souhaitent s'entendre sur un partage des coûts avec le gouvernement provincial. Ils comptent organiser sous peu une rencontre avec le député caquiste Robert Bussière.

Un homme parle à la journaliste.

Le maire de Val-des-Monts, Jacques Laurin, espère que le dossier du pont sera réglé d'ici 2021.

Photo : Radio-Canada

De son côté le maire de la municipalité de Val-des-Monts, Jacques Laurin, affirme qu'il fera de ce pont une de ses priorités.

Ça peut changer de main, le provincial peut le reprendre pour s'en occuper, alors on verra ce qui va se produire, mais ça va prendre plusieurs mois avant de le découvrir, a-t-il affirmé.

Une question de sécurité, selon un résident

Pour Nicolas Ouellette, nouveau résident de Val-des-Monts, le remplacement du pont est une question de sécurité.

C'est l'accès le plus direct pour venir ici où on réside sur le chemin du sixième rang. Parmi les détours disponibles, les détours sont plus ou moins sécuritaires à mon avis. Par exemple, le chemin Dufresne est fermé en partie, il y a une voie que le chemin est affaissé, donc ça circule en alternance, a-t-il expliqué.

Un jeune homme parle à la journaliste

Nicolas Ouellette va interpeller les élus, et il espère que ceux-ci coopèrent pour trouver une solution.

Photo : Radio-Canada

Il juge que la population croissante et l'augmentation de l'implantation d'entreprises à Val-des-Monts illustrent la nécessité d'avoir un pont.

Si c'était pertinent il y a des dizaines d'années, je pense que le pont est toujours pertinent maintenant, a avancé M. Ouellette.

Si la mobilisation citoyenne, forte au départ, s'est essoufflée depuis quelques années, M. Ouellette compte bien la relancer. Il rénove présentement une maison à proximité du pont qu'il compte habiter bientôt, et il fera pression sur ses élus pour que la situation soit réglée plus tôt que tard.

Avec les informations de Roxane Léouzon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Réseau routier