•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mission accomplie pour le lutteur Markus Burke

Markus Burke assène un dur coup à son adversaire, le Britannique Nick Aldis, lors du premier gala de la North Pro Canadian Wrestling, à Moncton le 17 janvier 2017

Markus Burke assène un dur coup à son adversaire, le Britannique Nick Aldis, lors du premier gala de la North Pro Wrestling, à Moncton le 17 janvier 2019.

Photo : Radio-Canada / Ian Bonnell

Radio-Canada

Le premier gala de la toute nouvelle fédération canadienne de lutte, la North Pro Wrestling, a été un succès vendredi au casino de Moncton.

En après-midi, le 17 janvier 2020, Markus Burke avait la tête à 20 endroits en même temps. Tournage d’une vidéo promotionnelle qui sera diffusée pendant le spectacle, montage de la salle au casino de Moncton, test de son, éclairage, organisation de la table de marchandise : le « Violent Canadian » est comme une tornade dans les coulisses de ce premier gala de North Pro Wrestling.

Pour Markus Burke, ce spectacle marque le début d’une nouvelle aventure, mais aussi la le début de la fin d’une autre.

À 37 ans, le lutteur originaire de Campbellton, au Nouveau-Brunswick, ne veut pas monter dans le ring pour encore 10 ans.

Les lutteurs Marko Estrada (Québec), Channing Decker (Toronto) et Dick Durning (Saint-Jean, N.-B.) se sont affronté dans un match à trois titanesque en fin de soirée.

Les lutteurs Marko Estrada (Québec), Channing Decker (Toronto) et Dick Durning (Saint-Jean, N.-B.) se sont affrontés dans un titanesque match à trois en fin de soirée.

Photo : Radio-Canada / Ian Bonnell

C’est pour cette raison qu’il a commencé à préparer la transition entre l’action dans le ring et l’organisation et la promotion de la lutte canadienne dans les Maritimes.

Pour l’occasion, Markus Burke voulait vendredi mettre de l’avant la lutte canadienne, avec des noms comme Channing Decker, de Toronto, le Néo-Brunswickois Dick Durning et Marko Estrada, originaire de la Péninsule acadienne.

Bientôt la retraite du ring pour Markus Burke

Burke s’est lui-même battu vendredi contre le Britannique Nick Aldis, champion du monde des poids lourds de la National Wrestling Alliance (NWA).

Favori de la foule pour emporter ce combat, le lutteur acadien a été défait par l’Anglais, sonnant en quelque sorte le début de la fin de sa carrière de lutteur.

Markus Burke s'est exprimé avec émotion après sa défaite contre le britannique Nick Aldis.

Markus Burke s'est exprimé avec émotion après sa défaite contre le Britannique Nick Aldis.

Photo : Radio-Canada / Ian Bonnell

Sous les acclamations de la foule qui clamait en coeur « Merci, Markus », il s’est exprimé avec émotion : Ça fait des années que je travaille très fort et quand je vous regarde, c’est extraordinaire. J’ai 37 ans, je vois enfin la lumière au bout du tunnel, je sais qu’il m’en reste moins devant que derrière.

S’il affirme que l’heure de la retraite n’a pas encore sonné, il est conscient que la fin approche, mais seulement dans le ring, car il ne quittera pas le monde de la lutte.

La lutte, ça va être dans ma vie jusqu’à ce que je meure, lance Markus Burke. Ce n'est pas ma retraite, mais écoute, c'est un pas vers ce que je vais faire dans le futur. Être plus backstage et faire ce qu'on a fait ce soir.

Le légendaire Robert Maillet a fait une brève apparition dans le gala, au grand plaisir de la foule.

Le légendaire Robert Maillet a fait une brève apparition dans le gala, au grand plaisir de la foule.

Photo : Radio-Canada / Ian Bonnell

700 spectateurs emballés

Markus Burke était emballé en fin de soirée. Pour lui, tout s’est bien passé, la foule était au rendez-vous et le spectacle à la hauteur des attentes.

C'était incroyable ce soir. Il y a des gens qui ont essayé de faire ça à Moncton, puis ils n'ont vraiment pas réussi et nous autres, ce soir, on a réussi, dit-il.

C’est avec fierté qu’il déclare que le spectacle du 17 janvier faisait office de projet pilote, que le North Pro reviendra de manière régulière à Riverview, et que plusieurs autres galas arrivent à grands pas, notamment à Fredericton et à Edmundston.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Lutte