•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paul St-Pierre Plamondon se lance dans la course à la direction du PQ

M. St-Pierre Plamondon parle dans un micro devant un drapeau du Québec.

Paul St-Pierre Plamondon sera de la course à la chefferie du Parti québécois.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Paul St-Pierre Plamondon sera de la course à la chefferie du Parti québécois. L’homme de 42 ans en a fait l’annonce samedi sur Facebook, invitant tous les intéressés à assister à son lancement de campagne le 28 janvier au Lion d'Or.

M. St-Pierre Plamondon se dit ainsi prêt à incarner le nouvel esprit de réformes et de changement qui plane actuellement au PQ.

Notre parti se transforme sous nos yeux. J'ai pu constater, notamment lors du dernier congrès, le désir et la volonté de changement exprimés par nos militants. J’ai également été en mesure de constater le retour de l’esprit d’aventure, un goût d’innover et de surprendre.

Publication de Paul St-Pierre Plamondon sur Facebook

Dans sa publication, Paul St-Pierre Plamondon parle de rassembler tous les membres du PQ « autour de l’objectif de faire du Québec un État indépendant ». Selon lui, c’est en additionnant les « deux forces vives » du parti, la social-démocratie et le nationalisme, que le PQ parviendra à son but.

Paul St-Pierre Plamondon reprend ainsi les conclusions tirées du congrès extraordinaire du parti qui a eu lieu en novembre. Le PQ avait alors dit vouloir remettre l’indépendance au centre de ses priorités.

Une deuxième course à la chefferie

L’homme de 42 ans devient le deuxième à se lancer dans la course, après le député Sylvain Gaudreault, qui avait annoncé sa candidature en novembre.

Les deux hommes pourraient être rejoints par l’humoriste Guy Nantel, l’historien Frédéric Bastien et l’avocat en droit de l’immigration Stéphane Handfield, qui sont toujours en réflexion.

Le nouveau chef sera désigné le 19 juin.

Paul St-Pierre Plamondon avait aussi été de la dernière course à la direction du parti, qui avait été remportée par Jean-François Lisée en 2016.

Il proposait à ce moment-là de tenir un référendum sur la souveraineté du Québec lors du deuxième mandat d’un gouvernement péquiste, si les conditions étaient réunies au sein de la population.

M. St-Pierre Plamondon n’a jamais été élu. Lors du scrutin de 2018, il avait été battu par la ministre caquiste Marguerite Blais dans la circonscription de Prévost.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique