•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le destin de L’Héritage 1 scellé le 31 janvier

Le navire à l'embouchure de la rivière des Trois Pistoles.

L'Héritage 1 doit subir des travaux importants avant de pouvoir naviguer de nouveau.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Le cabinet du ministre des Transports du Québec doit fournir une réponse le 31 janvier au sujet de l'avenir du traversier qui relie Trois-Pistoles aux Escoumins.

Le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Denis Tardif, a annoncé cette date aux membres du comité citoyen Sauvons l'Héritage lors d'une rencontre vendredi soir à Rivière-du-Loup.

Denis Tardif est debout dans une salle.

Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup–Témiscouata

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Selon Denis Tardif, l'objectif de cette rencontre était de discuter de l'avancement du dossier, on a eu plusieurs conversations avec le cabinet sur ce dossier-là pour connaître son évolution, résume-t-il.

De son côté, le porte-parole du comité Sauvons l'Héritage, Guillaume Legault estime que le temps presse, je pense que les propos de monsieur Tardif visent à nous rassurer à nous témoigner son implication dans le dossier, rapporte-t-il. 

Guillaume Legault, porte-parole du comité citoyen Sauvons l’Héritage 1

Guillaume Legault, porte-parole du comité citoyen Sauvons l’Héritage 1

Photo : Radio-Canada

Mais maintenant, on le sait, que c'est l'ensemble du gouvernement du Québec qui doit prendre une décision dans ce dossier. Et l'ensemble du conseil des ministres doit maintenant entrer dans le jeu, prendre position, se commettre pour l'avenir de notre région.

Guillaume Legault, porte-parole du comité Sauvons l'Héritage

Selon Guillaume Legault, le comité citoyen prépare des actions de mobilisation en vue du 31 janvier, que la réponse soit positive ou négative.

Rappelons que depuis le refus de Québec de financer des travaux évalués à environ 6 millions de dollars sur le navire qui effectue la traverse entre Trois-Pistoles et Les Escoumins, des citoyens se mobilisent pour sauver le service de traverse. La Compagnie de navigation des Basques a fourni une contre-expertise pour prouver que l'Héritage 1 est encore viable.

Avec les informations de Marie-Christine Rioux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Transports