•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Condamné par la justice française, Louis Lagassé ira en appel

Louis Lagassé lors d'une conférence de presse donnée vendredi après-midi.

Louis Lagassé lors d'une conférence de presse donnée vendredi après-midi.

Photo : Radio-Canada / Natacha Lavigne

Radio-Canada

Au lendemain de sa condamnation par la justice française à une peine de trois ans de prison, l’homme d'affaires et notaire sherbrookois Louis Lagassé a annoncé qu’il ira en appel, lors d’un point de presse donné vendredi, en fin d’après-midi.

Le Sherbrookois, qui s'est dit secoué par le verdict qu’il a reçu, jeudi, n’a pas accordé d’entrevue ni autorisé de période de questions après le point de presse.

J’ai passé toute ma vie et ma carrière à soutenir et démarrer des entreprises, créer et maintenir des emplois dans des secteurs innovants qui comportaient des risques et contribuer à l’économie locale et régionale au meilleur de ma connaissance et de mon expérience, se défend-il.

Je considère que je n’ai pas eu un procès juste et équitable.

Louis Lagassé

De toute ma carrière, c’est une situation fâcheuse pour moi et pour tous mes anciens employés français et canadiens, soutient l’homme d’affaires sherbrookois.

Ce dernier dit avoir besoin de repos pour concentrer tous ses efforts à assurer la défense de ses droits et de son intégrité.

J’ai le soutien de ma famille et de mes proches et cela me donne beaucoup de force et d’énergie malgré ma condition de santé qui n’est pas parfaite, conclut-il.

Trois ans de prison et 375 000 euros d’amende

Le Sherbrookois de 72 ans, qui ne s’est pas déplacé au tribunal de Quimper pour des raisons de santé, jeudi, a été reconnu coupable de banqueroute, abus de biens et entrave au fonctionnement du comité d'entreprise.

En plus de sa peine de trois ans de prison, Louis Lagassé a également écopé d’une amende s’élevant à 375 000 euros (près de 545 000 $ CA).

Selon la loi française, il avait dix jours pour faire appel de cette décision du tribunal.

Louis Lagassé avait notamment démissionné du conseil d'administration d'Hydro-Québec en 2014 après avoir été mis en examen dans l'affaire entourant la faillite d'une usine qu'il a achetée en 2005 en Bretagne. Il clame toujours son innocence dans cette affaire, selon les propos de son avocat, rapportés, jeudi, par l’AFP.

De nombreux employés victimes des manoeuvres du Sherbrookois étaient présents à Quimper jeudi pour assister au jugement, dit l'avocate de ces derniers, Me Dominique Le Guillou-Rodrigues.

C'est à la fois un soulagement en raison de la condamnation, mais aussi du fait qu'ils ont été reconnus comme victimes dans le cadre des différentes malversations commises par Louis Lagassé. Il y a aussi une forme de lassitude, parce que cette saga judiciaire, elle dure depuis 2011, relate Me Dominique Le Guillou-Rodrigues, avocate des victimes, au micro de l’émission Par ici l’info.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Justice