•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Saskatoon rejette la tenue d'une semaine anti-avortement

Des gens manifestent contre l'avortement.

La Ville de Saskatoon a rejeté pour une seconde fois la tenue d'une semaine anti-avortement organisée par le groupe Alliance for life.

Photo : Getty Images / Karen Bleier

Radio-Canada

Le groupe anti-avortement Alliance for Life n’entend pas baisser les bras après que la Ville de Saskatoon a refusé pour une deuxième fois sa demande d’instaurer une semaine provie à la fin du mois de janvier.

Dans la demande initiale présentée à l’administration municipale, le groupe anti-avortement mentionne que l’initiative servirait à promouvoir l’importance de la vie humaine et à célébrer la valeur inhérente, la dignité et la diversité de la vie humaine.

La Ville de Saskatoon a cependant rejeté de nouveau cette idée, affirmant qu’elle n’était pas conforme à sa politique.

Selon l’administration municipale, une section spécifique du document énumère une série de raisons qui peuvent inciter la Ville à refuser une telle demande si cette dernière cache des motifs politiques, religieux ou si le sujet de la proposition peut engendrer une controverse au sein de la communauté.

Si un groupe de défense des droits des homosexuels peut obtenir un mois entier de visibilité et de soutien, une semaine peut assurément nous être accordée pour promouvoir le droit à la vie, estime la présidente d’Alliance for Life, Carole Tokaruk.

Lorsqu'on l'a interrogée au sujet de l’article en question, la Ville de Saskatoon a toutefois refusé de répondre, qualifiant le processus de proclamation de quasi-judiciaire.

Appel de la décision de la Ville

L’organisation Alliance for Life entend cependant défendre sa cause. Le groupe a décidé de porter la décision de la Ville en appel puisque, selon lui, l’avortement discrimine les enfants et que l’euthanasie discrimine les personnes âgées, handicapées, malades et vulnérables.

Notre groupe n’est pas une organisation religieuse ou politique, mais plutôt une organisation de défense des droits de la personne, affirme la présidente d’Alliance for Life, Carole Tokaruk, dans le document.

Le comité de gouvernance et des priorités de la Ville de Saskatoon se penchera sur le document déposé par le groupe anti-avortement le 20 janvier, soit le jour où devait débuter la semaine du respect de la vie, selon la demande initiale d’Alliance for Life.

Alliance for Life avait tenté pour une première fois de faire reconnaître une semaine du respect de la vie à la fin de l’année 2018.

Le groupe n’exclut pas la possibilité d’entreprendre des procédures judiciaires si le comité de la Ville de Saskatoon rejette de nouveau son appel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Politique municipale