•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Levée de l’avis sur la qualité de l’eau potable à Minto

Un robinet avec une goutte.

Les responsables de la santé publique continuent de collaborer avec le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux en vue d’étudier le plan de surveillance de la nappe phréatique peu profonde et le plan de surveillance de l’eau potable.

Photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron

Radio-Canada

L’avis sur la qualité de l’eau potable a été levé pour les résidents reliés au système d’alimentation en eau du parc industriel de Minto, y compris le W.G. Bishop Nursing Home et le Centre de santé communautaire de Queens-Nord.

Le 23 décembre, les représentants de la santé publique ont publié un avis préventif de non-consommation d'eau en raison d’un incendie de pneus dans le parc industriel de Minto.

Épaisse fumée noire s'échappant d'un incendie de pneus.

Un incendie majeur s’était déclaré sur le terrain de Tire Recycling Atlantic Canada Corporation (TRACC) dans la nuit du 20 au 21 décembre à Minto au Nouveau-Brunswick (archives).

Photo : CBC / Gary Moore

Il n’y a actuellement pas de preuve que l’eau potable a été contaminée en raison du récent incendie de pneus à Minto.

Dre Na-Koshie Lamptey, médecin-hygiéniste régionale

Des plans de surveillance accrue sont en cours d’élaboration en vue de poursuivre l’évaluation de tout risque potentiel pour la santé qui pourrait être lié à cet incident, ajoute la médecin-hygiéniste.

Les responsables de la santé publique et le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux étudient toujours le plan de surveillance de la nappe phréatique peu profonde et le plan de surveillance de l’eau potable.

Ces plans établiront un système de surveillance qui informera les représentants officiels lorsque des produits chimiques s’échapperont du site, avant qu’ils n’atteignent tout puits d’eau potable.

Un incendie majeur en décembre

Un incendie majeur s’était déclaré sur le terrain de Tire Recycling Atlantic Canada Corporation (TRACC) dans la nuit du 20 au 21 décembre à Minto au Nouveau-Brunswick.

Comme on craignait que la fumée qui émanait de l'incendie puisse être toxique, des responsables du ministère de l’Environnement ont prélevé des échantillons afin d'effectuer des analyses sur la qualité de l'eau et de l'air.

Des avis préventifs ont ensuite été émis.

L'avis sur la qualité de l'air a été levé le 30 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Santé publique