•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La voiture électrique a la cote dans l'Est-du-Québec

Le nombre de recharges pour véhicules électriques a doublé en 2019, selon Hydro-Québec.

Une borne électrique dans le stationnement d'une station-service.

Les bornes de recharges rapides sont particulièrement populaires selon le porte-parole d'Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty. (archives)

Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

Le Circuit électrique, réseau de recharges pour véhicules électriques d'Hydro-Québec, enregistre un achalandage record pour l'année 2019 dans l'Est-du-Québec. Pas moins de 18 600 recharges ont été effectuées.

Le porte-parole d'Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty, estime qu'il s'agit du double de nombre de recharges par rapport à l'année 2018.

Manifestement, il y a un engouement. Le Québec est, sans aucun doute, un leader en la matière.

Une citation de Louis-Olivier Batty, porte-parole d'Hydro-Québec

Actuellement, le Circuit électrique compte 102 bornes de recharge dans l'Est-du-Québec, soit 71 bornes de recharge standard de 240 volts et 31 bornes rapides de 400 volts.

Pour répondre à la demande croissante, Hydro-Québec compte bonifier grandement son réseau de recharge au cours de l'année 2020.

Au Bas-Saint-Laurent, on va se concentrer sur l'axe autoroutier entre Lévis et Mont-Joli. Pour la Côte-Nord, on veut des nouveaux sites de recharge à Rivière-au-Tonnerre et à Havre-Saint-Pierre pour assurer la continuité du corridor nord-côtier. En Gaspésie, on pourrait voir un ou deux nouveaux sites de recharge, en fonction de la demande, explique M. Batty.

Louis-Olivier Batty

Louis-Olivier Batty, porte-parole d’Hydro-Québec.

Photo : Radio-Canada / La facture

Se tourner vers l'avenir

Considérant la popularité des véhicules électriques, Louis-Olivier Batty admet qu'Hydro-Québec souhaite mettre les bouchées doubles.

Lorsqu'on va installer de nouveaux sites, la plupart du temps, on va installer deux bornes rapides plutôt qu'une. On peut même penser qu'il y aura davantage de ce qu'on appelle nos super-stations, avec quatre bornes plutôt qu'une seule, explique le porte-parole.

Le besoin est là, il faut qu'on s'ajuste et c'est ce qu'on fait. On veut limiter les files d'attente, surtout lors des périodes d'achalandage au cours des fins de semaine.

Une citation de Louis-Olivier Batty, porte-parole d'Hydro-Québec
Deux bornes de recharge électrique à l'Étape.

Selon Louis-Olivier Batty, la plupart des nouveaux sites de charge seront maintenant munis de deux, voire de quatre bornes de recharges rapides.

Photo : Courtoisie Hydro-Québec

Des bornes rapides plus performantes

Actuellement, les bornes rapides du Circuit électrique d'Hydro-Québec sont d'une capacité de 50 kilowatts. Considérant que les capacités des batteries des voitures électriques sont sans cesse grandissantes, la société publique souhaite s'adapter.

On va offrir, à partir de 2020, des bornes de 100 kilowatts. On souhaite faire évoluer le Circuit au même rythme que la technologie.

Une citation de Louis-Olivier Batty, porte-parole d'Hydro-Québec

Selon l'Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ), en date du 30 septembre 2019, 1573 véhicules électriques sont en circulation dans l'Est-du-Québec. De ce nombre, 1105 véhicules sont au Bas-Saint-Laurent, 252 véhicules sont sur la Côte-Nord et 216 véhicules sont immatriculés en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Bas Saint Laurent

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Bas Saint Laurent.