•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La voiture électrique a la cote dans l'Est-du-Québec

Le nombre de recharges pour véhicules électriques a doublé en 2019, selon Hydro-Québec.

Une borne électrique dans le stationnement d'une station-service.

Les bornes de recharges rapides sont particulièrement populaires selon le porte-parole d'Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty. (archives)

Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

Jérôme Lévesque-Boucher

Le Circuit électrique, réseau de recharges pour véhicules électriques d'Hydro-Québec, enregistre un achalandage record pour l'année 2019 dans l'Est-du-Québec. Pas moins de 18 600 recharges ont été effectuées.

Le porte-parole d'Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty, estime qu'il s'agit du double de nombre de recharges par rapport à l'année 2018.

Manifestement, il y a un engouement. Le Québec est, sans aucun doute, un leader en la matière.

Louis-Olivier Batty, porte-parole d'Hydro-Québec

Actuellement, le Circuit électrique compte 102 bornes de recharge dans l'Est-du-Québec, soit 71 bornes de recharge standard de 240 volts et 31 bornes rapides de 400 volts.

Pour répondre à la demande croissante, Hydro-Québec compte bonifier grandement son réseau de recharge au cours de l'année 2020.

Au Bas-Saint-Laurent, on va se concentrer sur l'axe autoroutier entre Lévis et Mont-Joli. Pour la Côte-Nord, on veut des nouveaux sites de recharge à Rivière-au-Tonnerre et à Havre-Saint-Pierre pour assurer la continuité du corridor nord-côtier. En Gaspésie, on pourrait voir un ou deux nouveaux sites de recharge, en fonction de la demande, explique M. Batty.

Louis-Olivier Batty

Louis-Olivier Batty, porte-parole d’Hydro-Québec.

Photo : Radio-Canada / La facture

Se tourner vers l'avenir

Considérant la popularité des véhicules électriques, Louis-Olivier Batty admet qu'Hydro-Québec souhaite mettre les bouchées doubles.

Lorsqu'on va installer de nouveaux sites, la plupart du temps, on va installer deux bornes rapides plutôt qu'une. On peut même penser qu'il y aura davantage de ce qu'on appelle nos super-stations, avec quatre bornes plutôt qu'une seule, explique le porte-parole.

Le besoin est là, il faut qu'on s'ajuste et c'est ce qu'on fait. On veut limiter les files d'attente, surtout lors des périodes d'achalandage au cours des fins de semaine.

Louis-Olivier Batty, porte-parole d'Hydro-Québec
Deux bornes de recharge électrique à l'Étape.

Selon Louis-Olivier Batty, la plupart des nouveaux sites de charge seront maintenant munis de deux, voire de quatre bornes de recharges rapides.

Photo : Courtoisie Hydro-Québec

Des bornes rapides plus performantes

Actuellement, les bornes rapides du Circuit électrique d'Hydro-Québec sont d'une capacité de 50 kilowatts. Considérant que les capacités des batteries des voitures électriques sont sans cesse grandissantes, la société publique souhaite s'adapter.

On va offrir, à partir de 2020, des bornes de 100 kilowatts. On souhaite faire évoluer le Circuit au même rythme que la technologie.

Louis-Olivier Batty, porte-parole d'Hydro-Québec

Selon l'Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ), en date du 30 septembre 2019, 1573 véhicules électriques sont en circulation dans l'Est-du-Québec. De ce nombre, 1105 véhicules sont au Bas-Saint-Laurent, 252 véhicules sont sur la Côte-Nord et 216 véhicules sont immatriculés en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Transports