•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'accès aux soins en allergologie assuré au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Alors que circule une pétition de 6500 noms et que des élus se mobilisent au nom du maintien du traitement contre les allergies en région, les autorités régionales de la santé donnent l'heure juste sur l’accès aux services pour les patients.

L'hôpital d'Alma

L'hôpital d'Alma

Photo : Radio-Canada

Catherine Paradis

Le pédiatre Dany Harvey d’Alma voudrait se consacrer exclusivement au traitement des allergies, domaine pour lequel l’hôpital d’Alma lui a permis de développer une vaste expertise depuis plus de 25 ans.

Il y a quelques mois, il a demandé l’autorisation au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de continuer à pratiquer à l’intérieur des murs de l’hôpital d’Alma sans avoir à s’acquitter des obligations de garde. Ailleurs au Québec, la plupart des allergologues effectuent la majorité de leurs actes dans l’enceinte d’une clinique médicale.

Le Dr Dany Harvey en entrevue

Le Dr Dany Harvey

Photo : Radio-Canada

S’il n’obtient pas ce qu’il veut, le pédiatre almatois brandit la menace que des patients, particulièrement des adultes, devraient se rendre à Québec pour être suivis.

Rectification des faits

Selon les responsables régionaux de la santé, aucun soin ou suivi ne serait compromis si le pédiatre Harvey devait abandonner la pratique ou transférer ses activités dans une clinique médicale.

Le responsable en entrevue dans un bureau

L'adjoint à la directrice des services professionnels, Louis-Sébastien Doré, assure qu'aucun service de santé n'est menacé en allergologie.

Photo : Radio-Canada

Le CIUSSS assure que tous les services dispensés par le pédiatre seront maintenus en région.

Non, les services ne sont pas menacés. On sait que de plus en plus de médecins souhaitent soutenir des situations de patients allergiques adultes et que l’équipe de pédiatrie s’est engagée à ce qu’il n’y ait aucune rupture de services, soutient l’adjoint à la directrice des services professionnels, Louis-Sébastien Doré.

Le chef du département de pédiatrie, Jean-Benoît Bouchard, confirme que d’autres médecins de la région spécialisés en allergie se sont déjà engagés à prendre le relais et à se déplacer au besoin.

Le pédiatre en entrevue dans son bureau

Le pédiatre Jean-Benoît Bouchard craint qu'une dérogation ne crée un précédent dans le réseau de la santé.

Photo : Radio-Canada

90 % de sa pratique peut être transférée en clinique sans problème. Il n’est pas le seul pédiatre à être spécialisé en allergie et les autres spécialistes se sont engagés à assurer le suivi des actes qui doivent absolument être fournis dans un hôpital, même pour les adultes, a-t-il assuré en entrevue.

C’est un excellent pédiatre qui a fait beaucoup pour la région et nous le reconnaissons tous. Ce qui dérange, c’est la façon dont le message est porté, de voir que le Dr Harvey alarme la population sur un cas qui est purement administratif.

Jean-Benoît Bouchard, chef du département de pédiatrie du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Impact financier et technique

En quittant l’enceinte de l’hôpital pour pratiquer en clinique médicale, le Dr Harvey devrait toutefois renoncer à certains privilèges.

Ce changement pourrait notamment se traduire par un manque à gagner de plusieurs milliers de dollars par année. Cet écart provient du fait qu’il ne pourrait plus bénéficier d’un montant forfaitaire de base d’environ 800 $ par jour pour les pédiatres qui travaillent à l’hôpital d’Alma. En clinique, les médecins ne sont rémunérés qu’à l’acte.

Dany Harvey devrait aussi faire une croix sur l’accès quotidien aux plateaux hospitaliers et au personnel administratif et infirmier qui sont offerts sans frais aux médecins lorsqu’ils travaillent à l’hôpital.

Demande exceptionnelle

La demande de dérogation que Dany Harvey a déposée vise à lancer un projet de prise en charge régional d’allergies pour enfants et adultes.

S’il recevait le feu vert du ministère de la Santé et des Services sociaux, le Dr Harvey pourrait continuer à suivre des patients en allergie au sein même de l’hôpital.

Il conserverait ses privilèges financiers, administratifs et techniques octroyés exclusivement en milieu hospitalier, mais sans avoir à s’acquitter des obligations de base pour tous les médecins, comme la garde dans son domaine de spécialité, soit la pédiatrie dans le cas du Dr Harvey.

Plusieurs intervenants de la santé craignent qu’une telle permission crée un précédent et incite d’autres médecins à demander la même chose.

Certains médecins pensent donc que le Dr Harvey devrait simplement transférer sa pratique en clinique médicale et démissionner de son poste à l’hôpital afin de permettre l’embauche d’un nouveau pédiatre apte à participer à la garde.

Un candidat est d’ailleurs déjà en lice pour maintenir les soins généraux aux enfants à Alma.

Poste d’allergologue

Le seul poste d’allergologue disponible au Saguenay-Lac-Saint-Jean est vacant depuis plusieurs années.

Le CIUSSS a même déjà fait une demande pour obtenir un deuxième poste d’allergologue pour répondre aux besoins de la population.

La direction de la santé espère ainsi devenir plus attirante pour les spécialistes, qui pourraient partager les obligations hospitalières, comme la garde médicale en allergologie.

Le Dr Harvey ou tout autre médecin avec une expertise en allergie ne peuvent pas obtenir le poste, puisqu’ils n’ont pas un diplôme d’allergologue.

Le pédiatre Dany Harvey a annulé l'entrevue prévue avec Radio-Canada et le processus d’examen de sa demande de dérogation est toujours en cours.

En marge d’une conférence de presse vendredi, la ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, a indiqué qu’une offre serait faite au Dr Harvey au cours des prochains jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Établissement de santé