•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Drummondville : la vétusté du Tribunal jeunesse montrée du doigt

Le palais de justice de Drummondville.

Le palais de justice de Drummondville.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Le Barreau d'Arthabaska réclame un réaménagement majeur du Tribunal jeunesse au palais de justice de Drummondville. Les avocats de la région évoquent le manque d'espace et la vétusté des lieux pour justifier leur demande.

L'absence d'espaces exclusifs pour la clientèle jeunesse est l'un des principaux motifs d'insatisfaction avancés par ces derniers.

Ces juristes rappellent que les activités du Tribunal jeunesse sont en constante hausse depuis quelques années à Drummondville.

De 1353 dossiers en 2016, les avocats ont traité plus de 1447 dossiers en 2019. C'est, selon eux, plus du double des dossiers traités dans d'autres palais de justice semblables en province.

C’est sûr que si on pouvait avoir une aire réservée en chambre de la jeunesse, ça serait déjà bien, souligne Me Catherine Brousseau, directrice du Bureau d'aide juridique de Drummondville et Victoriaville. Des locaux réservés en protection de la jeunesse aussi, où on a le pouvoir de rencontrer nos clients rapidement et en toute confidentialité, continue-t-elle.

Le déménagement de la direction régionale de Services Québec, située dans le même bâtiment, serait la solution tout indiquée pour créer de l'espace et régler le problème rapidement, estime le Bâtonnier d'Arthabaska, André Komlosy.

L’espace dont on a besoin présentement est occupé par un autre organisme du gouvernement. On est un palais de justice, ici.

André Komlosy, Bâtonnier d'Arthabaska

Je pense qu’un palais de justice doit prioriser les espaces pour l’usage de la justice, dit M. Kolomsky.

Je suis convaincu que les gens de Services Québec vont être capables de se relocaliser sans problème, conclut-il.

Le Barreau d'Arthabaska représente plus de 250 avocats dans la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Justice